Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
La numérisation des disques vinyles et autres matières
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> Vynile -> Vos vinyles.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
retrodigital
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 8
Localisation: Aulnay sous bois
Prénom: Bruno
Langue 1: fr

MessagePosté le: Lun 19 Avr - 16:00 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Allez je me lance,

sur proposition de François, je crée donc le topic sur le sujet de la numérisation des disques vinyles, mais pas que ceux-là, les autres matières sont aussi concernées.

En effet, je numérise pour le compte de mes clients, mais aussi pour moi, les disques vinyles qu'ils me confient. Souvent je vois passer les disques magnifiques, dans des coffret fabuleux. Jacques Bref de 1955 à 1961, de l'opérette, des disques toujours scellés.

En ce moment, un client m'a confié quelques 400 disques principalement des 33 tours mais aussi du Maxi 45 et quelques 45 tours. 3 diamants de remplacement y sont déjà passés et vu l'état des 2 cartons que je viens de recevoir, le pire est à venir (dégâts des eaux datant de plusieurs années).

Le casque vissé sur les oreilles, je profite avec plaisir de ces vinyles et surtout je les traites comme s'ils étaient miens. C'est la moindre des choses non ?

Le sujet est vaste.

Par quoi commençons nous ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Avr - 16:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 19 Avr - 16:07 (2010)    Sujet du message: Re: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

retrodigital a écrit:

Le sujet est vaste.

Par quoi commençons nous ?


Alors,

Je te proposerais d'abord de se limiter à la numérisation des vinyles et ensuite de nous décrire pour commencer ton matériel, autant le hardware que le(s) software(s).


hats off
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Lun 19 Avr - 17:26 (2010)    Sujet du message: Re: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

retrodigital a écrit:
... quelques 400 disques principalement des 33 tours mais aussi du Maxi 45 et quelques 45 tours...
400 disques Shocked ! Oufti!  ça c'est du boulot ....
_________________
Mario
Revenir en haut
retrodigital
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 8
Localisation: Aulnay sous bois
Prénom: Bruno
Langue 1: fr

MessagePosté le: Mer 21 Avr - 08:47 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Vous allez tous rigoler, et vous dire que je ne fais pas sérieux. C'est justement le but de ma présence ici, à faire mieux.

Allez, je me ridiculise ;-)

Lecture
La platine disque est une Stanton T92 USB avec bras et cellule d'origine (Stanton 500 V3).

Conversion Analogique vers Numérique
Au tout début, j'utilisais le convertisseur A/D intégré et sa sortie USB. Avantage, liaisons courtes jusqu'au convertisseur puisque intégré à la platine. Puis sur des conseils "avisés", j'ai fait l'acquisition convertisseur A/D Art-Audio USB Phono Plus USB v2. Celui-ci intègre un préampli RIAA qui a mon avis sonne mieux.

Monitoring
la sortie SPDIF coax de la platine sort aussi vers un convertisseur Behringer SRC2496 dont j'utilise uniquement la sortie casque (AKG K240) en monitoring. La sortie optique du convertisseur Art-Audio sort aussi vers le SRC2496 utilisé de la même manière pour le monitoring lors du traitement. Il est alors facile détecter les différences.

Acquisition Audio
L'acquisition brute, se fait à l'aide de Audacity utilisé uniquement dans ce but. Trop de plug-in à installer pour obtenir un résultat rapide en sortie. Je récupère donc un fichier WAV PCM en 16 bits, 44 Khz.

Traitement audio
J'avais fait l'acquisition il y a quelques mois d'un pack complet de chez DigiDesgin comprenant une Mbox 2 Pro, de Protools LE 8. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est lourd à gérer pour l'utilisation que j'en faisais. Très bon préampli RIAA intégré néanmoins, du même niveau que l'ART-Audio. J'ai revenu la Mbox 2 Pro après avoir testé avec succès un produit destiné au grand public, nommé Magix Audio Clinic Deluxe v16. Une prise en main un peu difficile, comme tout les produits Magix, mais une fois que l'on connait quelques raccourcis clavier, tout va bien.

La première étape est la prise d'empreinte de bruit de fond pour la face A du disque numérisé (les 2 faces en un seul fichier WAV), pour cela le début de piste est utilisé. La découpe est ensuite effectuée pour la face A, Noise remover en action à 15 dB (de base on est à 12 dB et de n'est pas suffisant), filtre anti-click au plus faible, et écoute que quelques extraits pour valider le réglage. Un petit peu d'élargisseent de la stéréo (au niveau faible) afin d'élargir l'image sonore. Puis traitement de la face 2, avec de nouveau prise d'empreinte ect... Selon la demande du client ou le contenu du disque, séparation ou pas des pistes.

Il n'y a, sauf demande expresse du client ou bien parce cela est justifié par l'état du disque, pas d'égalisation du tout, ni de renforcement de certaines fréquences (sauf peut être l'élargissement de l'image stéréo).

A noter que le traitement peut différer selon le contenu et le type de disques (disque lourd ou léger, 33 ou 45 tours, opérette ou variété, etc...) C'est à l'oreille que cela se passe et c'est une question de goût.

Et enfin sauvegarde au format préféré du client (une grande demande de MP3 à 192 Kbps), mais aussi pour moi en FLAC.

Critiques
Les puristes et mêmes les non puristes trouveront à la fois dans le matériel et les logiciels utilisés ainsi dans le processus de nombreux défaut que je m'efforce non pas de compenser, mais de réduire.
Ma méconnaissance du mon vinyle et audiophile font que je procède par expérimentation. C'est la raison de ma présence ici.

Ma société
J'ai commencé à numériser pour moi avec les moyens du bord, puis par passion j'ai créé ma société, spécialisé dans le transfert vidéo, puis audio et enfin photo. Différents niveaux de services (toujours en évolution) selon le type de clientèle. Il y a ceux qui cherchent uniquement un prix, ceux qui sont indécis et ceux qui demande de la qualité. Pour l'instant, je réponds bien sur les 2 premiers segments. Mon équipement matériel fait que j'évite de me placer sur le haut de gamme. Bien que mes clients me disent régulièrement que je leur ai fourni  un service haut de gamme y compris dans le cas de restauration audio.

Voilà, j'attends les critiques, si possible constructives. Ne me jetez pas de pierre ou n'allez pas me pendre quand même. J'ai fait preuve de transparence dans mon discours, ce n'est malheureusement pas toujours le cas dans ma profession. Moi je suis fait comme ça, je ne cache pas les choses.
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Avr - 09:10 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

retrodigital a écrit:

Acquisition Audio
L'acquisition brute, se fait à l'aide de Audacity utilisé uniquement dans ce but. Trop de plug-in à installer pour obtenir un résultat rapide en sortie. Je récupère donc un fichier WAV PCM en 16 bits, 44 Khz.

Bruno,

J'ai également utilisé Audacity pour numériser (des K7 et aussi du vinyle pour essayer) et je me demandais quelle était la raison de ton choix relativement bas de 16bits 44kHz Question


hats off
Revenir en haut
retrodigital
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 8
Localisation: Aulnay sous bois
Prénom: Bruno
Langue 1: fr

MessagePosté le: Mer 21 Avr - 09:21 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Hello François,

en fait il y a plusieurs raisons:

-1- lorsque j'avais la MBox 2 Pro, j'ai fait les acquisitions au maximum possible avec ce matériel. De mémoire, 192 Khz, 32 bits. A l'écoute (par différentes personnes dont un ingé son, un accousticien et un ORL), pas de différences à l'écoute. Peut-être que cela aurait amené un mieux lors du traitement, moins de dégradation car plus de précisions, et encore.

-2- le matériel utilisé ne monte pas plus haut. D'un autre coté, vaut il mieux monter en fréquence et en résolutions pour "attraper" quelque chose qui de toute façon est limité en bande passante.

Pour l'instant, je pense, a mon humble avis, que c'est la lecture (platine, cellule, préampli et convertisseur) qui est prioritaire.

Je ne demande qu'a changer d'avis.
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Sam 24 Avr - 14:42 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Salut Bruno,

Il n'y a pas 33 façons de procéder pour l'acquisition à proprement dire. Après bien sûr il y a des techniques et du matériel plus pro, mais il faut bien commencer une fois Smile . L'apprentissage le plus difficile c'est le traitement subséquent de l'audio, comment et quels filtres et effets appliquer, ne pas en faire trop ni pas assez. Tout cela dépend aussi de la qualité et du genre de la source ainsi que des attentes du résultat.

De mon côté je numérise également les vinyles (à titre privé) et les bandes magnétiques avec un DigiDesign MBox Pro2, mais pas avec ProTools mais avec Audacity également. Cela marche très bien, sauf que Audacity comporte encore des bugs qui peuvent être ch....s Confused . On pourra en faire le tour après...

Pour les master je numérise en 24/96 voire 32/96.

Je garde mes fichiers Audacity comme masterfiles, ensuite je convertis en FLAC 24/96. Ces FLAC je les garde tels quels dans mon audiothèque sur ordinateur pour les écouter via un streamer WIFI sur ma stéréo. Les CDs (si besoin) sont générées avec MediaMonkey en 16/44,1.

L'avantage qu'on a d'acquérir avec la plus haute résolution, c'est une marge de manoeuvre plus grande pour le post-traitement, filtrage, dithering etc. On remarque bien qu'au delà du spectre 44kHz il y a des 'aberrations', du fait de l'aliasing et autres crasses. Avant de produire mon FLAC j'élimine ces traces, je suis donc sûr de ne pas en retrouver dans le produit final CD.

Le gros gros problème c'est la bande en dessous de 150Hz. Les Lenco à galet ont une très bonne dynamique qui apporte de la texture à l'enregistrement numérique. Par contre on est plombé par un rapport signal/bruit pas trop favorable et un moteur assez 'présent' sur l'enregistrement. Le problème en appliquant un filtre 'global' basé sur un sample du bruit de fond, tu risques  vraiment d'enlever de l'information et le résultat peut donner l'impression que les passages sont entrecoupés par des spots artificiellement silencieux. Si je dois le faire alors seulement 6 à 8dB dans les passages très silencieux. Autrement j'agis sélectivement sur certaines fréquences (50Hz et ses harmoniques 100 et 150Hz). Puis j'applique un High-Pass à partir de 22 ou 25 Hz selon le cas.

Perso je peux vivre avec un peu de bruit de fond, mais pour les adeptes des écouteurs c'est pas très plaisant les grésillements.
Pour l'écoute par HP aucun inconvénient de mon côté, à condition que l'enregistrement ait été réalisé avec un volume juste à la limite du clipping.

Concernant les AKG quel est ton verdict ? Je pensais acquérir les mêmes voir les 701 Cool si ministre des finances permette..

A+ et bon travail

hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
retrodigital
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 8
Localisation: Aulnay sous bois
Prénom: Bruno
Langue 1: fr

MessagePosté le: Dim 25 Avr - 08:44 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Hello Mario,

en effet, il n'y a pas 33 façons de numérisation, ni 78, ni 45 ni 16. Je faisais un peu comme toi auparavant avec ma Mbox 2 Pro, mais en utilisant cette usine à gaz qu'est ProTools. J'ai abandonné cet outil et ai revendu il y a peu le package complet (l'acheteur à fait une affaire en or).

Le choix que 16/44 à été dicté par les différentes observations ou plutôt écoute. Il est vrai que l'acquisition au niveau le plus haut disponible aura un effet positif lors du post traitement, néanmoins et comme tu le souligne, cela génère tellement d'artefacst et d'interférences diverses. Je trouve dommage que d'être obligé de triturer le fichier audio avec des filtres parce que le haut niveau ce captation à "ramené" des cochonneries. Sur le fond, tu as absolument raison, on a une marge de manœuvre bien plus grande.

Je suis toujours à la recherche d'un produit simple capable de capturer l'audio en 32/96 ou 32/192 et surtout disposant de très bon préampli phono ou ligne. J'avoue ne pas avoir trouvé mon bonheur sans que cela en devienne très rapidement quelque chose de complexe.

Pour le traitement, j'aurais tendance à te proposer de tester Magix Audio Clinic, l'on peut le télécharger et le tester gratuitement jusqu'à 30 jours. Le résultat est étonnement bon à ce niveau de prix. Audio Clininc gère aussi l'enregistrement, donc un seul et même outils à utiliser.

Dans mon cas, j'utilise Audacity pour la capture brute et Audio Clinic pour le traitement. Cela me permet d'enregistrer le disque suivant pendant le traitement du précédent.

Mon idée du moment, c'est de trouver un bras fonctionnel et une cellule pas de type DJ. Ma platine est mécaniquement en bon état, mais les couteaux de bras étant cassé, je dois trouver un autre bras. Là je suis en train de suivre une autre Lenco L75 avec un bras non cassé. A coté de cela, il vaudrait peut être mieux que je rachète une platine remise à niveau.

Je viens de noter que sur ma platine actuelle (la stanton), j'ai une grosse remontée de bruit par le plateau, dès que je pose quelque chose à coté de la platine, je l'entends. Le bras n'est pas parallèle au disque et la cellule est sous le niveau du pivot. Bref, rien de bon, malgré une qualité sonore étonnante.

Mes 2 priorités actuelles sont de disposer d'une platine sans remontée de bruit, dotée d'un bon bras et une très bonne cellule (elliptique c'est ça ?) afin de capturer un maximum de chose (que les bonnes) depuis le disque.

Ensuite, augmenter la résolution de capture audio.

Concernant mon casque AKG, il ne s'agit pas du dernier modèle, il doit avoir plus de 10 ans, mais je l'aime. Je n'en ai pas testé d'autre à ce jour. Je le trouve précis à souhait, et comme je travaille en écoute comparative... On peut trouver mieux, mais dans ce cas c'est toute la chaine qui ne doit rien colorer (cellule, bras, préampli, convertisseur A/N, etc...). Là le budget commence à être très conséquent.

Mon souhait est de monter en gamme par étape successive car je souhaite, à terme,  fournir un service haut de gamme sur le sujet. L'achat d'une machine à laver les disques est aussi en projet, car je crois que dans ma région (parisienne), il n'y a pas à ma connaissance d'entreprise fournissant un véritable service de nettoyage en profondeur et destiné aux audiophiles (mais confieront ils leur précieux à un prestataire ?)

Bruno
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Dim 25 Avr - 17:43 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

retrodigital a écrit:
.....

Pour le traitement, j'aurais tendance à te proposer de tester Magix Audio Clinic, l'on peut le télécharger et le tester gratuitement jusqu'à 30 jours. Le résultat est étonnement bon à ce niveau de prix. Audio Clininc gère aussi l'enregistrement, donc un seul et même outils à utiliser.

Dans mon cas, j'utilise Audacity pour la capture brute et Audio Clinic pour le traitement. Cela me permet d'enregistrer le disque suivant pendant le traitement du précédent.

Mon idée du moment, c'est de trouver un bras fonctionnel et une cellule pas de type DJ. Ma platine est mécaniquement en bon état, mais les couteaux de bras étant cassé, je dois trouver un autre bras. Là je suis en train de suivre une autre Lenco L75 avec un bras non cassé. A coté de cela, il vaudrait peut être mieux que je rachète une platine remise à niveau.

Je viens de noter que sur ma platine actuelle (la stanton), j'ai une grosse remontée de bruit par le plateau, dès que je pose quelque chose à coté de la platine, je l'entends. Le bras n'est pas parallèle au disque et la cellule est sous le niveau du pivot. Bref, rien de bon, malgré une qualité sonore étonnante.

Mes 2 priorités actuelles sont de disposer d'une platine sans remontée de bruit, dotée d'un bon bras et une très bonne cellule (elliptique c'est ça ?) afin de capturer un maximum de chose (que les bonnes) depuis le disque.

...

Bruno
Bonjour Bruno,

Merci pour l'info Audio Clinic, je vais l'essayer ...
Pour le bras il y a des alternatives : si tu recherche une autre platine Lenco, alors essaie de trouver une Lenco L75/S ou Lenco L78/S. Celles-là ont un bras S plus fiable (produit par Jelco dans le temps). En général c'est des platines plus récentes (fin années 70 tout de même... Rolling Eyes ).

Si tu veux un autre bras tu peux regarder côté Jelco le SA-250ST qui est excellent et que tu peux acheter neuf aux environs de 300 euro. Il s'installe facilement sur les Lenco.

Côté cellule aussi selon ton budget: pour 80-100€ une Audio-Technica AT-120E, cellule MM avec pointe élliptique 0.3x0.7 mil --> excellente qualité HiFi, bonne définition aigus et basses, bonne tenue sur le sillon. Ou bien alors une Denon DL-110 qui est une MC High Output et donc utilisable comme une MM mais avec un spectre de fréquence plus étendu.
A mon humble avis et après avoir fait des essais : Les pointes hyperelliptiques et elliptiques en dessous de .3x.7 vont récolter trop les bruits parasites du vinyle usé. Une pointe .4x.7 ou sphérique ne rend pas assez de détail. Les pointes Shibata sont moins susceptibles aux bruits mais sont plus chères aussi...

N'importe quelle platine vinyle à un problème de remontée du bruit. Pour pallier cela une seule solution radicale : installer la platine sur une étagère murale, sans contact avec le sol ou la table de travail, assez loin des HP et avec capot fermé. C'est ce que je me résouds à faire aussi après avoir essayé toutes sortes de mesures de découplage. Cela inclut aussi une maintenance de base comme graissage moteur et du palier pour minimiser le facteur mécanique.

... Bon entretemps je vais aller numériser la 5e de Mahler ... #violon#

A+
hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
retrodigital
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 8
Localisation: Aulnay sous bois
Prénom: Bruno
Langue 1: fr

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 07:35 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Rebonjour à tous,


les enfants ayant décidé de ne pas nous laisser dormir pas plus tard que 6h30, je me remets à parcourir mes messages en retard:

Voici les améliorations prévus à ce jour:

- un second excellent convertisseur Behringer SCR2496, va venir épauler le premier déjà bien occupé, je pense modifier les étages d'entrées de celui-ci pour le rendre encore plus transparent qu'il n'est déjà (il est plutôt très bon à la base). Mon idée de base étant d'échantillonner en 24 bits, et en 88.2 Khz. Les calculs en seront simplifiés et on évitera un maximum de problèmes liés au repliement,

- achat d'une cellule Denon DL-110, je l'ai vu a prix très intéressant (95 €) sur un site situé en Allemagne mais francophone, cela devrait j'espère m'éviter le passage par un préampli supplémentaire, mais je n'en suis pas certain, la correction RIAA pouvant être facilement réalisé de manière logicielle,

- pas de remplacement immédiat de la platine Stanton qui est vraiment excellente en terme de stabilité et de pleurage, même si j'ai une remontée des bruits. Je regarde du coté d'une platine automatique car cela évitera que le diamant ne reste en contact avec le disque plus que nécessaire et en particulier en fin de lecture d'une face. J'ai vu une Revox à bras tangentielle, mais n'ai pas trouvé beaucoup d'historique sur celle-ci,

- Installation de la platine de lecture sur un support indépendant d'un quelconque plan de travail, j'ai déjà séparé physiquement le support des autres plan,

- recherche active d'un disque de test style Vinyls Essentials, pour profiler et le diamant utilisé et le préampli. De cette manière, je devrais être en mesure de reproduire à l'identique le spectre sonore. Je réalise déjà cela pour les scanners photos, je crois que la méthode est aussi applicable. Avis au vendeurs de ce disque (en bon état).

- j'ai acheté un petit convertisseur Phonic Digitrack SPDIF > USB, de façon à procéder à l'acquisition facile par un PC, via n'importe quel soft d'enregistrement basique (Audacity par exemple). Malheureusement, celui-ci ne sait pas prendre en compte un signal SPDIF plus haut que 48/16. Dommage, c'est pas explicite sur leur site.

- Projet d'achat d'une carte externe RME FireFace 400, réputé pour ses excellents pré amplis internes (d'ailleurs les mêmes que ceux du SRC2496), il est vrai que cela va faire double emploi avec le SRC, mais je n'ai pas trouvé de système de conversion SPDIF montant à 96 Khz/24 bits se connectant en USB/Firewire et dans un budget raisonnable. Si quelqu'un en connait un, je suis preneur,


Indépendamment de tout cela, j'écoutais les commentaires d'un ingénieur du son, réalisant de la numérisation et de la restauration sonore. Il précisait qu'en plus de 30 ans d'expérience professionnels, il en est arrivé à la conclusion qu'il ne servait à rien de dépasser les 44.1 Khz, mais par contre que passer à 24 bits, voire 32 permettait plus de manipulations et corrections.

Voici le lien vers sa page: http://www.restauration-audio.com/Retrouvez-en-audio-la-conference-complete…

Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut
vinyle2cd
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 1
Localisation: Yvelines
Prénom: Pierre
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Mar 28 Sep - 19:40 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Bonjour à tous,

je rejoins un fil de discussion qui semble en pointillés. Qu'importe.
Je me suis également passionné pour cette activité de numérisation des disques, au point d'ouvrir (moi aussi) un site. Sans être professionnel du son, j'ai un solide culture scientifique qui m'a bien aidé, mais ça reste un peu empirique et j'apprends beaucoup des forums et sites experts.
Pour apporter ma pierre à l'édifice, mes conclusions rejoignent celles décrites précédemment, à savoir :

L'acquisition du son en format WAV (PCM) gagne à être en 24 bits / 96 MHz, mais uniquement en vue de son traitement, puisque de toutes façons, la gravure sur CD exige 44.1 KHz. A moins d'être sacrément puriste pour graver en DVD ou "super audio".
Cool Edit Pro (Adobe Audition) est un outil très riche pour le traitement des imperfections, qui présente bcp plus de paramètres que Magix Audio Clinic p.ex.
Pour le traitement, je me limite à retirer les harmonique 50Hz générées par les platines, éventuellement un high pass pour retirer les fréquence très basses, et surtout les craquements (le + difficile). J'ai tendance en ce moment à "oublier" de réduire les bruits car je trouve que cela dégrade immanquablement la qualité sonore.

Dans la recherche de la qualité du son, de mon point de vue, c'est évidemment le processus de capture qu'il faut soigner :
- d'abord bien nettoyer le disque (chacun a ses recettes)  
- platine disque :  absence de souffle, la vitesse de rotation très stable et réglable, bras règlable et très léger permettant de s'adapter à la qualité du support pour assurer une bonne tenue dans le sillon et surtout un diamant de qualité supérieure (!). J'ose pas le dire ici, mais j'ai une Thorens (...).
- pre ampli avec correction RIAA intégrée, avec une courbe de réponse en fréquence mini de 20Hz à 20 Khz, distortion maxi de 0.02%
- carte son (24 bits) de bonne qualité

Pour termine, un petit coup de pub pour mon site : www.vinyle2cd.fr

#violon#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
olivier
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 347
Localisation: Savoie
Prénom: Olivier
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Mar 28 Sep - 20:48 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

vinyle2cd a écrit:
  
- platine disque :  absence de souffle, la vitesse de rotation très stable et réglable, bras règlable et très léger permettant de s'adapter à la qualité du support pour assurer une bonne tenue dans le sillon et surtout un diamant de qualité supérieure (!).




La légèreté du bras dépend quand même beaucoup de la cellule utilisée. Les références dans le domaine sont plutôt lourds (FR64S ou 66S) avec des cellules à compliance moyenne voire faible.
Tu pourrais détailler l'attelage que tu as sur ta Thorens pour faire le job ? Je ne connais pas la cellule Shure 414 mentionnée sur ton site.
Merci d'avance
_________________
Olivier
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Mar 28 Sep - 21:14 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

vinyle2cd a écrit:
Bonjour à tous,

.....

L'acquisition du son en format WAV (PCM) gagne à être en 24 bits / 96 MHz, mais uniquement en vue de son traitement, puisque de toutes façons, la gravure sur CD exige 44.1 KHz. A moins d'être sacrément puriste pour graver en DVD ou "super audio".
.....

Pour termine, un petit coup de pub pour mon site : www.vinyle2cd.fr

#violon#
Bonjour et bienvenu sur Lenco Référence, le forum des Lencos :fleur: :fleur: :fleur:
Ici on respecte aussi bien les Thorens ainsi que leurs propriétaires, leur réputation n'est pas mise en question Okay

D'accord sur ton argument pour la gravure CD, mais on peut écouter du 24/96kHz directement via l'ordinateur, un streamer type Logitech Squeezebox branché sur l'ampli. Encore mieux, sortir en digital vers un DAC branché à l'ampli. Pour la distribution à tes clients tu peux fournir cela via Téléchargement ou Stick mémoire/disque dur portable, non ?

hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
DMA92
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 4
Localisation: Colombes
Prénom: Denis
Langue 1: fr

MessagePosté le: Ven 8 Oct - 17:31 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

maco a écrit:
vinyle2cd a écrit:
Bonjour à tous,

.....

L'acquisition du son en format WAV (PCM) gagne à être en 24 bits / 96 MHz, mais uniquement en vue de son traitement, puisque de toutes façons, la gravure sur CD exige 44.1 KHz. A moins d'être sacrément puriste pour graver en DVD ou "super audio".
.....

Pour termine, un petit coup de pub pour mon site : www.vinyle2cd.fr

#violon#
Bonjour et bienvenu sur Lenco Référence, le forum des Lencos :fleur: :fleur: :fleur:
Ici on respecte aussi bien les Thorens ainsi que leurs propriétaires, leur réputation n'est pas mise en question Okay

D'accord sur ton argument pour la gravure CD, mais on peut écouter du 24/96kHz directement via l'ordinateur, un streamer type Logitech Squeezebox branché sur l'ampli. Encore mieux, sortir en digital vers un DAC branché à l'ampli. Pour la distribution à tes clients tu peux fournir cela via Téléchargement ou Stick mémoire/disque dur portable, non ?

hats off


Décidément j'y arrive pas à faire les choses proprement. Désolé pour ceux dont j'ai pollué le message !

Bonjour,
Désolé j'ai loupé la marche en postant, donc je recommence.

Je suis nouveau sur ce forum et viens d'acheter une platine DENON 2500 et une autre LINN LP12 toutes deux avec cellules GRADO Platinium, toutes deux posées sur des plaques de granit amorti.
Ceci devrait me mettre à l’abri des problèmes d'aquisition (de la musique).
Maintenant mon problème c'est la numérisation proprement dite.

Avez-vous des suggestions pour une qualité audiophile ?

C'est assez difficile de s'y retrouver entre les cartes son/convertisseur et les boitiers externes, sans parler des problèmes de connectique.

Amicalement, Denis
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Ven 8 Oct - 19:11 (2010)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières Répondre en citant

Bonjour Denis !

Bienvenu sur Lenco Référence :fleur: :fleur: :fleur: .

...viens d'acheter une platine DENON 2500 et une autre LINN LP12 ...

Bravo! Tu y vas pas par quatre chemins! Deux platines d'un coup Cool . Pourquoi deux fois la même cellule?
Tu n'est pas encore totalement équipé !! Il te manque encore une Lenco Mr. Green . La Denon me plaît bien, c'est du top nippon Okay

... C'est assez difficile de s'y retrouver entre les cartes son/convertisseur et les boitiers externes, sans parler des problèmes de connectique...

Bien, pour ma part j'opterais (en fait j'ai déjà opté... ) pour un convertisseur externe avec connectique FireWire. Si ton PC est équipé d'un gros connecteur sinon tu peux installer une carte firewire dans le cardslot du PC. Mais une bonne carte son avec USB 2.0 fait aussi l'affaire, p.ex. comme la Nagra VI http://www.nagraaudio.com/pro/index.php. Cool
Certains convertisseurs sont équipés d'un circuit RIAA. Pour ceux sans circuit RIAA il est évident qu'il te faut alors un pré-ampli phono que tu branches sur l'entrée ligne. Tu peux regarder un peu dans ce catalogue pour te faire une idée: http://www.thomann.de/fr/interfaces_audio.html
Le convertisseur doit proposer 24bit/96kHz minimum voire plus.. Pour numériser la Grado Platinum présente de bonnes spécifications pour la séparation des canaux et la bande de fréquence, mais je ne sais pas comment cela se présente en pratique? J'utilise une Denon DL-160 qui est de caractère assez neutre.

 
_________________
Mario
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:01 (2016)    Sujet du message: La numérisation des disques vinyles et autres matières

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> Vynile -> Vos vinyles. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB