Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> Vynile -> Les autres platines.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 3 526
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 10:03 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

J'ai eu entre les mains une Barthe Rotofluid ; je ne sais pas exactement quel modèle mais c'est celle avec le changement de vitesse sur la gauche.
La raison de l'opération était le grief justifié de son propriétaire quant à l'horizontalité de la cellule.
Brève description de l'objet :
- socle en aggloméré plaqué avec fond en isorel, façon L75
- châssis en tôle d'acier emboutie, façon Lenco
- plateau en deux parties : un moyeu recevant la courroie et un contre-plateau très lourd (plus lourd que celui d'une L75) superbement fondu et usiné, en alliage amagnétique
- moteur alternatif, donc probablement synchrone ou asynchrone, silencieux, assez puissant et surtout suspendu de manière très astucieuse et soignée ; le moteur étant plus petit et plus léger que le Lenco, sa suspension à ressorts dans le même esprit que Lenco, il est plus facilement "découplé" (j'ai toujours du mal avec ce mot ...  Shocked ) du châssis.
- deux vitesses (33 et 45) commandées par un dérailleur de courroie
- pas de réglage fin de la vitesse : elle tournait un chouia trop vite et pas moyen de la régler
- bras largement inspiré du L75, mais avec les différences suivantes : plus long (longueur effective = 235mm) , contrepoids principal similaire mais état de surface satiné, contrepoids latéral sur le même principe que Lenco, articulation verticale probablement sur couteaux et V-blocks rigides (je n'ai pas eu et pas voulu démonter) ; malgré l'âge, cette articulation était parfaitement stable et alignée, d'où mon soupçon de V-Blocks durs et inaltérables, antiskating façon Lenco
- réglage en hauteur du bras possible (douille d'assemblage sur le châssis made in Lenco)
- porte-cellule en plastique
- câblage curieux : la masse de l'ensemble porte-cellule + cellule est connectée au point froid d'un canal au niveau du porte-cellule (j'aurai tout vu en la matière)


Le porte-cellule est d'inspiration Lenco : chariot en alu fixé à la coque par une vis traversante, douille de fixation au bras avec serrage rapide sur un pseudo-filetage / guidage en plastique, au lieu de la douille et de l'embase filetée métalliques des Lenco. Le pire ou le meilleur des deux mondes Lenco vs. SME  ???


La cellule était de guingois car, à mon avis, le chariot qui sert de blocage de l'oreille de levage (finger lift) est un peu relevé d'un côté par ce montage.
J'ai corrigé cela en insérant une rondelle sous une vis de la cellule.
En conclusion : les bonnes idées Lenco reprises partiellement par Barthe (plateau lourd superbe), silence de fonctionnement, mais qui pêchent par certains aspects  comme l'impossibilité d'ajuster finement la vitesse et surtout ce porte-cellule en plastique qui est en retrait des fabrications Lenco (du moins pour les porte-cellules dont la douille était correctement sertie), mauvaise horizontalité endémique de la cellule en raison de ce montage bête du finger lift. 
Vu le faible nombre (comparé à Lenco ) de ces platines encore en vie, il doit être difficile de trouver un second porte-cellule pour plus de flexibilité dans le mariage cellule / disque.
Bon point : pas d'électronique mais immédiatement plombé par l'impossibilité de réglage fin de la vitesse (déjà mentionné).
Elles se vendent assez cher, proposées couramment autour de 200€, mais vous aurez compris qu'elles trimballent quelques vices de conception qui ne me feraient pas opter pour un patriotisme industriel passéiste ...
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !


Dernière édition par MAZZONI le Lun 3 Sep - 13:15 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Sep - 10:03 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nimbus
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 4 277
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 10:49 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

Merci du retour. Ces platines restent peut-être une bonne base pour un projet avec un bras plus "sérieux", si acquises à un prix raisonnable ?
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 3 526
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 11:23 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

Oui, mais alors en imaginant un réglage fin de la vitesse, peut-être avec un frein mécanique ?
Le plateau est vraiment une très jolie pièce.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 4 277
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 11:26 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Oui, mais alors en imaginant un réglage fin de la vitesse, peut-être avec un frein mécanique ?


En jouant simplement sur le diamètre des poulies, on doit pouvoir régler ça, je pense. 
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 3 526
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 11:31 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

Je ne pense pas, car ce serait remplacer une erreur par une autre.
Même avec une poulie à diamètre idéal, il reste à compenser la tension de la courroie, son adhérence, le poids du disque et ça ne peut se faire qu'avec un ajustement "par-dessus" la vitesse naturelle, à mon avis.
Solution chère et punitive : le variateur de fréquence.
Solution économique : le frein, mais tant que la vitesse est à réduire, pas à augmenter.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 4 277
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 12:08 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Même avec une poulie à diamètre idéal, il reste à compenser la tension de la courroie, son adhérence, le poids du disque


Une fois le plateau lancé en vitesse stabilisée, et sauf défaillance, je ne pense pas. J'avais réglé ainsi un problème de vitesse excessive sur une Dual à courroie : après quelques essais successifs d'un revêtement plus ou moins épais autour de la poulie de plateau la vitesse était revenue à la norme (enfin une norme dont je me contentais, pas au 1/1000 ème !). C'est un peu fastidieux et empirique, plus qu'un réglage pitch Smile , certes, mais après ça ne bouge plus, comme tu le sais.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 3 526
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 12:42 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

Ben, avec les courroies, je ne jurerais de rien ; elles vieillissent, se glacent, s'allongent, patinent un jour ou l'autre ...
Comme je dis souvent :"Que le dieu du vinyle me garde des courroies, entraînements directs, entraînements courroie-galet" !
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 4 277
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 17:35 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Ben, avec les courroies, je ne jurerais de rien ; elles vieillissent, se glacent, s'allongent, patinent un jour ou l'autre ...


Un jour ou l'autre, certes, mais une courroie de platine de bonne qualité (comme celles d'origine) travaillant dans de bonnes conditions sans longues interruptions peut durer très longtemps avant de poser problème ; tabler sur 20 à 30 ans, avec un nettoyage de temps à autres, n'est pas fantaisiste. Encore une légende idiophile comme l'histoire des suspensions des stylets qui se détériorent avec le temps.
C'est souvent sur des platines restées longtemps inactives dans des conditions atmosphériques douteuses (genre stockage durant des années au grenier avec des températures évoluant entre -10° et + 40° ) que la courroie se détériore et/ou se colle ; idem avec les stylets.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:25 (2018)    Sujet du message: Retour d'expérience sur Barthe Rotofluid

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> Vynile -> Les autres platines. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB