Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
pèlerinage LENCO à Berthoud (Burgdorf) - et Oberburg

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Divers Lenco
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alpareflex
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 11
Localisation: évilard
Prénom: henri
Langue 1: fr
Langue 2: de
Langue 3: gb

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 17:13 (2013)    Sujet du message: pèlerinage LENCO à Berthoud (Burgdorf) - et Oberburg Répondre en citant

 
Mardi passé, je suis allé prendre possession à Berne d’une L78 offerte gratuitement sur un site de petites annonces en ligne. J’avais rendez-vous à 11h devant un bâtiment administratif de la Confédération, et à 11h03 mon mécène s’est présenté avec l’appareil. C’est un homme d’une soixantaine d’années, consultant en informatique, domicilié à Zurich, et qui était en déplacement à Berne, où il avait amené l’appareil spécialement pour moi, ce qui m’a évité bien des kilomètres en voiture. La platine Lenco appartenait à son frère (peut-être décédé ?). Il n’a absolument rien voulu savoir lorsque j’ai tenté de lui remettre 50 francs (suisses). Nous avons donc convenu que je verserais le montant à une œuvre d’entraide pour l’enfance, ce que je vais faire aujourd’hui. Il n’avait pas pu déposer le plateau (ne connaissait pas le petit truc du coup de maillet sur la pointe de l’axe). Plus tard, arrivé à la maison, j’ai pu constater que les vis de blocage du moteur étaient serrées, et les deux autres vis rouges desserrées. J’ai donc desserré une paire et resserré l’autre. Ouf, pas de dégâts, et le plateau tourne sans bruit. Le bras me semble en ordre, avec sa cellule Shure M91ED. Je vais bien entendu changer le diamant elliptique par un nouveau.

Berne et Berthoud (Burgdorf) sont situées dans le même canton, et j’ai donc décidé, le jour de la remise du L78, de me rendre en pèlerinage au lieu de naissance de ma nouvelle acquisition. Et hop pour un trajet d’une vingtaine de minutes. En arrivant à Burgdorf (Berthoud), on est accueilli par de nombreuses tours à grain en béton (il y a pas mal de meuniers industriels dans la région). Burgdorf est au pied  de la région de l’Emmenthal, ce coin idyllique avec ses collines bucoliques et ses opulentes fermes typiques. Trouvé une place de parc pour ma voiture (3 francs pour deux heures – ils sont sympas dans le coin, ce n’est pas trop cher), et je suis allé déjeuner. A la table d’à côté un vieux couple aux visages intelligents. J’ai donc engagé la conversation et demandé s’ils connaissaient la maison Lenco. Bien sûr, me dit le mari, j’ai même étudié avec le dernier directeur/propriétaire ; il est décédé voici quelques années. Quant à moi, j’étais enseignant à l’école technique de Burgdorf. Il m’a dit que dans l’ancienne usine Lenco est logée à présent l’entreprise YPSOMED. Après la fin de Lenco, ajoute-t-il, tous les ouvriers/employés ont pu être recasés sans problème (la conjoncture s’y prêtait).

Je suis donc parti à la découverte de la Ville, pensant glaner des informations sur Lenco. La vieille ville de Burgdorf n’a rien à envier à celle de Berne, capitale fédérale. Aussi opulente que cette dernière, mais bien entendu moins étendue. Et son château médiéval qui trône au sommet de la colline, où devaient sévir de méchants baillis. Nombre d’ateliers d’architectures situés de plain-pied, avec des meubles USM (un autre produit suisse) de grand style, avec plein de livres d’art bien exposés (faut faire plaisir à la clientèle $BOBO$). Je suis allé dans la librairie du coin. Rien, ils ne savent rien de Lenco ; la vendeuse, âgée d’une cinquantaine d’années, ne connaissait pas… Bureau d’information touristique idem. Jamais entendu parler de Lenco… J’ai donc décidé de me rendre à Oberburg (en fait, Lenco était située sur le territoire de cette dernière commune, mais le nom de Burgdorf étant plus connu, ils ont accolé le nom de cette capitale régionale à leur raison sociale). Surprise, en arrivant à ma voiture, une amende de 40 francs (la quittance du parking avait glissé à un endroit qu’on ne voyait pas de l’extérieur). J’ai téléphoné à l’agent local, qui m’a aimablement dit de passer à son bureau et, sans discussion, il a déchiré mon amende, avec le sourire. Les gens sont vraiment très charmants dans ce coin. Ils sont calmes, et la ville est ripolinée, tout est propre, en ordre. On se croit dans un autre monde (je viens de Bienne, 54'000 habitants, qui est une ville un peu en débandade; bon, c’est pas encore Detroit - on y trouve le siège du groupe Swatch et les montres Rolex y emploient 2500 personnes).

Donc en avant pour Oberburg. J’arrive au siège d’YPSOMED (http://www.ypsomed.ch/) et me rend derechef à la réception, espérant qu’on trouverait dans leur bâtiment un petit musée Lenco (je sais, je suis naïf), ou du moins une plaque commémorative. Rien. Mais la réceptionniste m’a dit que j’étais au bon endroit (elle a appris par un concierge de l’entreprise, qui a pris sa retraite voici 15 ans, que des tourne-disques de marque Lenco étaient fabriqués à cet endroit). Elle m’a proposé de jeter un coup d’œil (depuis l’extérieur) sur un bâtiment avec des toitures en dent de scie, ce qui représente la partie la plus visible des anciens établissements Lenco.

Force est de constater que, dans cette partie (alémanique) du pays, les autorités n’ont pas du tout le même état d’esprit qu’à Sainte-Croix, la patrie de Thorens, pour ce qui est de la préservation de leur mémoire industrielle (dans l’ouvrage de Joachim Bung, on voit la photo d’une délégation de Sainte-Croix, prise à l'occasion de la préparation du livre, avec le maire en tête). Peut-être vais-je leur écrire, à ces braves gens de Burgdorf et d’Oberburg…
Bon week-end. Henri
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 17:13 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 19:30 (2013)    Sujet du message: pèlerinage LENCO à Berthoud (Burgdorf) - et Oberburg Répondre en citant

Mince, j'ai dû m'y reprendre à trois fois pour lire ce récit, tant les larmes me brouillaient les yeux.
L'ethnologie industrielle, c'est fort, ça remue ...
Merci pour ce récit.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 15:02 (2013)    Sujet du message: pèlerinage LENCO à Berthoud (Burgdorf) - et Oberburg Répondre en citant

Merci Henri pour ce beau récit bow . Comme dit Hervé cela rend nostalgique. C'était une belle époque ...
Sur ce forum ainsi que sur Lenco Heaven on essaie de perpétuer le mythe, la mémoire ainsi que l'évolution du concept Lenco. Cela  aurait plu, je crois, aux fondateurs et ingénieurs de chez Lenco Wink

Bon weekend pareillement hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22 (2016)    Sujet du message: pèlerinage LENCO à Berthoud (Burgdorf) - et Oberburg

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Divers Lenco Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB