Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Une L78S en déshérence ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Travaux en cours...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 18:23 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Le 14 juillet, la musique qui marche au pas ... vous connaissez la suite.
Une journée parfaite pour sortir du placard, celui où je cache temporairement mes épaves, récupérations et autres platines en déshérence, donc pour sortir du placard un châssis de L78S.
Cette L78S est de 1977 ; elle n'a pas de socle mais son bras a bonne mine ; elle a une coquille marquée Lenco, spéciale fétichistes et celui qui me l'a vendue m'a laissé les quatre ressorts pompeusement baptisés par Lenco "suspension oléopneumatique" sur les pubs d'époque.
Il se trouve que j'ai un socle de L75 qui moisit dans un coin.
Après la tentative décevante du socle lourd déjà contée dans ces colonnes, je décide donc d'adapter le châssis à suspension oléopneumatique dans le socle creux suspendu par en-dessous.
A la place des quatre ressorts indigents de la L75, je vais positionner, à l'envers et en montant la tige filetée à l'envers elle aussi les, quatre oléomachinchose.


Quelques essais furent nécessaires pour que la suspension ... suspende. J'ai finalement placé quatre ressorts de type A, les plus raides, après avoir percé au diamètre 26mm les plots en bois qui vont les recevoir.

En position :

Résultat : la platine est suspendue par en-dessous, à la façon des L75, mais avec des vrais ressorts (ceux de la L75 ...) .
Pour ce qui est de l'olépneumatisme, j'ai démonté ces blocs de suspension ; on y trouve un ressort qui maintient prisonnier un tube taraudé en laiton, tandis que l'embase tient prisonnier un guide creux et lisse en laiton ; c'est une membrane en caoutchouc qui retient ce guide grâce à une gorge qui l'empêche de se sauver.
Et l'oléopneumatisme ? me direz-vous ! 
Et bien, il faut pas mal d'imagination pour le trouver.
Je vous livre mon interprétation : comme j'ai vu que la membrane en caoutchouc était encore grasse, je suppose que c'est par là qu'il y avait de l'huile (oléo !) ; une éponge en mousse (ou bien une mousse servant d'éponge) est emprisonnée dans le ressort et je me demande si ce n'est pas elle qui faisait office de réserve d'huile.
Et le pneumatique, alors ?
Je le cherche encore, sauf à dire que ce genre de montage nous pompe l'air, je ne l'ai pas trouvé.
Suite de la rénovation, en image, dans quelques jours.
Mais je sens que je vais l'adopter car c'est la plus silencieuse de mon élevage ; et quand je dis silencieuse, à faire pâlir une Thorens ...
Le mécanisme d'arrêt automatique est la version plastique et je trouve que cela marche mieux (après réparation du réarmement) que la version à lame ressort métallique.
Globalement, les bruits d'enclenchement et de déclenchement (mise en marche, arrêt) sont adoucis par rapport à mes deux mécaniques L78. 
Il n'y a que trois vitesses mais quel silence : il faut coller l'oreille près du moteur pour entendre quelque chose.
Je vous fais saliver à ne pas vous montrer de photos de la bête ? C'est exprès ...
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Juil - 18:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gabi
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2010
Messages: 287
Localisation: 82
Prénom: Gabi
Langue 1: fr

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 10:04 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Grrr, c'est pas sympa de nous faire languir comme ça Hervé !  Mr. Green


C'est que tu fais un vrai élevage de Lenco à force !  Razz


Vivement la suite.  Wink
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 20:31 (2012)    Sujet du message: Elevage de Lenco et ergothérapie Répondre en citant

Voici les photos promises.

Un commentaire à ce niveau ; les observateurs les plus avisés auront remarqué l'absence de fil de masse de la platine vers le préampli. Il s'agit d'un essai de ma part. J'ai acheté du câble Mogami pour confectionner les liaisons de modulation.
A moins de 3€/m, c'est une affaire ; ce câble présente une très bonne protection mécanique (grosse gaine noire bien souple), est constitué de deux conducteurs (un gainé de rouge, un gainé transparent) chacun d'eux étant de plus gainé d'une enveloppe conductrice soi-disant en carbone, le tout emmaillotté dans une tresse de masse.
Il y a donc contact électrique entre la tresse et les enveloppes carbone.
A l'ohmmètre, il faut passer en position x 10 ou x 100 pour mesurer la résistance de contact entre la tresse et les enveloppes carbone. Je n'ai pas d'illusions sur ces enveloppes (mais je suis toujours sceptique, pas incrédule, nuance) alors je me suis attaché à respecter une politique de masse et à la tester. 
J'ai coupé la liaison entre masse du bras et masse d'un canal au niveau du bornier de la platine. J'ai relié un conducteur du câble au point chaud et l'autre à la masse de son canal ; idem pour les deux canaux et là, j'ai refait du quasi Lenco car j'ai relié la tresse de chaque canal à la masse du bornier, mais pas à la masse des signaux, tandis qu'à l'autre bout j'ai relié les tresses à la masse du signal.
Pas très orthodoxe mais le résultat est probant : pas un souffle, pas un parasite !


Toujours ces bras Jelco : pas un poil de jeu dans les deux axes, méticuleusement passé au produit pour les chromes de ma moto et je sais qu'ils se marient bien avec les DL103. D'ailleurs ...



D'ailleurs ... c'est Diana Krall qui a inauguré la résurrection :

Très bon rendu avec la DL103. Difficile de dire si ça marche mieux qu'avec mes L78 "essisées" par mes soins mais c'est du très bon.


Un gros plan ?

Depuis ces photos, j'ai poncé le socle, surtout les réparations superficielles faites à la pâte à bois et encaustiqué le tout ; j'en suis à trois applications et ça commence à se stabiliser (et à sentir bon).
Mais le point fort de cette platine, c'est son silence incroyable une fois lancée . Au démarrage, elle grogne un peu mais après deux ou trois secondes, une fois sa vitesse de croisière atteinte, on est sur coussin d'air.
Je vais avoir du mal à m'en séparer.
Pas impossible que je me sépare d'une de mes L78 ... 
Sic transit gloria mundi ...
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Gabi
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2010
Messages: 287
Localisation: 82
Prénom: Gabi
Langue 1: fr

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 09:29 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

T'as trouvé une perle rare là, il n'y en a pas des masses des L78/S !  Okay


Le châssis a l'air nickel, elle est très jolie !  Cool
Le socle avec une petite restauration sera comme neuf.


Alors, en comparaison avec les autres, comment tu la situerais ?
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 16:37 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Elle est au-dessus de mes L78 et B55.
Une mécanique extrèmement silencieuse, la plus silencieuse de toutes.
Les tringleries aussi sont "adoucies" : cela fait moins de bruit quand l'arrêt automatique se déclenche. Ils avaient mis du plastique et des amortisseurs là où il faut. La commande de lève-bras est améliorée (le lève-bras est similaire).
Le pivot est nickel.
Elle a dû peu tourner car la rondelle nylatron était à peine marquée.
Bizarrement, elle n'avait pas de socle et un fil de modulation était coupé ; l'arrêt automatique était bien sûr en panne.
Je l'ai mise dans ce socle de L75 que j'ai adapté au niveau des suspensions ; il est quasiment irréprochable après ponçage et rebouchage de 3 trous.
Je pense que je vais conserver ce châssis, l'installer sur le socle d'une de mes L78 et revendre le mécanisme de L78 avec mon adaptation de bras en S, le tout sur ce socle de L75. Je pense que le WAF retomberait à zéro (même en dessous, si c'était mathématiquement possible) si j'annonçais que je la conserve.
Avis aux amateurs !
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

En ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 3 387
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 20:17 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Elle est très jolie, en effet.
Question : pourquoi n'y a-t-il plus la vitesse de 78 trs/mn ? Le mécanisme est-il différent ?

Bruno.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 751
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 21:49 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

nimbus a écrit:
Elle est très jolie, en effet.
Question : pourquoi n'y a-t-il plus la vitesse de 78 trs/mn ? Le mécanisme est-il différent ?

Bruno.


Je pense que c'est la vitesse 16T qui a été abandonnée...

@Hervé: celle là est trop belle pour être modifiée à la JN Mr. Green
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 17:14 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Oui, c'est le 16tr/mn qui a disparu alors que l'axe conique du moteur est le même. Un pervers prolongerait la lumière courbe dans le châssis pour retrouver assez de course pour attaquer le 16t/mn, mais j'ai dit un pervers, pas moi, en conséquence ...
Le 16tr/mn servait essentiellement à des disques souples , genre méthode à Mimile pour apprendre l'anglais et cela n'avait pas une connotation audiophile ou document sonore (ah ! les 78tr/mn ...).
Il n'y a aucune économie obtenue par cette simplification ; c'est du pur marketing. Je le dis souvent au sujet de Lenco : ils étaient déjà atteints par cette maladie infantile du monde marchand ; c'est sur ce genre de constatation que je m'appuie pour disqualifier le bras droit de la L75/78  : il fallait que ça fasse techno et sophistiqué, donc on met un contrepoids apparent d'antiskating, un petit contrepoids latéral genre "orgue de Staline", et au final tout cela pivote de manière incontrôlée autour des paliers de bras . Mais je rabâche.

Qu'est-ce que c'est qu'une modification "à  la JN" ?
C'est vrai qu'elle est belle ; il y a quelques éclats de peinture irrécupérables sauf à repeindre tout le châssis, mais je ne vais pas le faire afin de garder les sérigraphies d'origine. En revanche, je vais nettoyer cela de  manière répétée et non agressive pour faire ressortir la teinte d'origine. Tant pis pour les éclats, c'est du vintage , après tout !
La commande de lève-bras ne répond pas encore au quart de tour et la mise en marche n'accroche pas à tous les coups ; il faut que je dégraisse tout cela : ça marche bien mieux à sec, pourvu que ce soit très propre.
Je suis impatient de lui faire un vrai test avec la DL103  car pour l'instant je me suis contenté de lui coller la coquille avec la cellule réglée pour l'autre platine, or la géométrie des bras est différente. Je n'ai pas non plus touché à l'angle d'attaque vertical. Je sens que ça va chanter suave !
Mais je me répète, sa qualité, c'est le silence, l'absence de vibrations. Au stéthoscope, la comparaison avec les autres platines est sans appel, alors que mes L78 sont déjà très silencieuses.
Je connais des marques coûteuses qui peuvent s'accrocher. Il faut laisser leurs propriétaires se gargariser avec le "rumble" soi-disant inhérent au galet, qui veut dire "grondement" en anglais ; si ce n'est pas du marketing à l'envers, je ne m'y connais pas !
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 751
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 20:23 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

J'aime surtout la teinte grise du châssis, ce la rend très élégante Cool

modification 'JN' = gros socle massif que tu abhorres en général.... Mr. Green
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 23:19 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Je ne déteste pas les socles massifs mais ma tentative a été décevante, c'est à dire que mes oreilles de quinqua n'ont rien vu, si tant est que des oreilles voient...
Je pense à une solution hybride : socle creux mais parois épaisses et denses.
Pour l'instant, je termine cette perle rare qui va finir dans mes vitrines, en exploitation!
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

En ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 3 387
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 21 Juil - 09:27 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Salut Hervé,

Je suis intéressé par ton circuit de masse mais j'ai un peu de mal à suivre ton raisonnement jusqu'au bout. 
Un p'tit dessin (ou photo), peut-être ?

Bruno.

PS : pour le socle de ma L75, je pense coller des tasseaux (de 3/4 cm d'épais) contre le châssis (bien placés et en dessous !) afin de le rigidifier tout en lui conservant son aspect d'origine.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 21 Juil - 10:42 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Pas bête le coup des tasseaux cachés à l'intérieur ; je vais y penser pour ce chantier.
Voici un schéma de mes câbles de modulation ; il faut imaginer qu'il s'agit d'un câble à deux conducteurs que j'utilise pour le signal et la masse d'un canal ; j'ai donc deux câbles.
De plus, chaque conducteur est sur-gainé par une enveloppe carbone conductrice en contact sur toute la longueur du câble avec la tresse de masse.

Côté bornier, j'ai relié un conducteur sur le signal, l'autre sur la masse du même signal et respectivement pour l'autre canal.
De plus, j'ai relié les tresses de masse de chaque câble à la masse du bras (point central du bornier que j'ai isolé des masses des canaux en coupant la barrette d'origine Lenco).
Côté prises RCA, j'ai relié la tresse de chaque câble à la masse de la RCA, donc à la masse du signal de chaque canal.
Résultat probant mais inattendu : aucun souffle alors qu'on démarre en circuit équivalent plutôt étoile (sauf à prendre en compte le contact entre la tresse de masse et l'enveloppe de chaque conducteur) puis on termine en boucle côté prises.
Je précise que je n'ai pas sorti de fil de masse et que je ne suis donc pas relié directement à la masse du préampli.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
nimbus
*
*

En ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 3 387
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Sam 21 Juil - 22:57 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Merci pour le schéma Hervé mais... quelle différence avec le câblage d'origine puisque la masse du bras est reliée aux deux "masses" des canaux (au niveau des RCA au lieu de la barrette interne) ?

Bruno.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 885
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 21 Juil - 23:29 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

Quasiment aucune différence, en effet, sauf à couper les cheveux en quatre : c'est plus symétrique qu'à l'origine, et j'ai quand même un contact entre tresse et gaine des conducteurs.
Je vais,tenter de faire un schéma équivalent.
Mais ça fonctionne ....
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 751
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Dim 22 Juil - 08:40 (2012)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ? Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Pas bête le coup des tasseaux cachés à l'intérieur ; je vais y penser pour ce chantier.
Voici un schéma de mes câbles de modulation ; il faut imaginer qu'il s'agit d'un câble à deux conducteurs que j'utilise pour le signal et la masse d'un canal ; j'ai donc deux câbles.
De plus, chaque conducteur est sur-gainé par une enveloppe carbone conductrice en contact sur toute la longueur du câble avec la tresse de masse.

Côté bornier, j'ai relié un conducteur sur le signal, l'autre sur la masse du même signal et respectivement pour l'autre canal.
De plus, j'ai relié les tresses de masse de chaque câble à la masse du bras (point central du bornier que j'ai isolé des masses des canaux en coupant la barrette d'origine Lenco).
Côté prises RCA, j'ai relié la tresse de chaque câble à la masse de la RCA, donc à la masse du signal de chaque canal.
Résultat probant mais inattendu : aucun souffle alors qu'on démarre en circuit équivalent plutôt étoile (sauf à prendre en compte le contact entre la tresse de masse et l'enveloppe de chaque conducteur) puis on termine en boucle côté prises.
Je précise que je n'ai pas sorti de fil de masse et que je ne suis donc pas relié directement à la masse du préampli.


Bonjour Hervé,

Je pense que sur le dessin la masse devrait être reliée à MG et non à G Question
Pour ma part j'ai opté pour un écran flottant, c'est à dire que l'écran est reliée aux deux fils "froids" que côté source. La masse du bras utilise un fil de masse séparé sur la prise de masse du préampli.
Bon dimanche à tous Wink
_________________
Mario
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:15 (2017)    Sujet du message: Une L78S en déshérence ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Travaux en cours... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB