Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Ma B55 en attente d'amélioration

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> La grande parade!
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:53 (2010)    Sujet du message: Ma B55 en attente d'amélioration Répondre en citant

Achetée en 1975 alors qu'étudiant, je ne pouvais accéder aux Thorens ni même à la L75, elle était équipée de la bien modeste cellule rouge Lenco (une Excel ?).
A l'époque, pas de protractor mais j'ai rapidement acheté la balance à peser les pointes et je réglais l'antiskating à l'oeil en fonction de la dérive à l'atterrissage de la pointe.
En 1977, je l'ai doté d'une cellule ADC à pointe elliptique que l'on m'avait donnée, bien supérieure à celle d'origine.
Elle a tourné assez intensément jusqu'en 1987, date à laquelle je suis parti à l'étranger ; elle m'a attendu pendant ces années. Ayant tâté du CD, les vinyles tournaient alors très peu mais ne se sont jamais arrêtés.
J'avais depuis 1992 une chaîne compacte Sony bi-amplification graves aiguës séparés avec caisson de graves et préampli intégré.
Du matériel grand public qui m'a fait tourner le dos à mes envies de bon son des années 70 où j'assemblais des amplis et préamplis en kit et où je fabriquais mes enceintes.
Bon, je me faisais quand même quelques soirées de nostalgique solitaire "pure vinyle", jusqu'à cet été où, ayant acheté un ampli digne de ce nom, j'ai décidé de réactiver la section vinyle.
Pour être tout à fait honnête, mon fils voulait aussi écouter mes vinyles (les Stones et les Beatles, ça ne vieillit pas) et je lui avais offert une Lenco d'aujourd'hui (pas taper ! pas taper !) pour son anniversaire au printemps.
La suite, je l'ai déjà racontée ici : achat d'une L75 équipée en Shure M75 pour pas cher, remplacement du bras, de la cellule, mais la B55, je ne peux pas m'en séparer et ma question est plutôt quelle amélioration lui apporter sans la dénaturer . Je vais lui raidir le bras et lui supprimer la suspension mais je crois que je vais garder le bras et basta !
Vous remarquerez qu'à l'époque je l'avais dotée de l'astucieux Q'Up de Thorens qui permet de lever le bras en fin de face et d'éviter de décapiter les stylets sur les sillons fermés de fin.
J'ai vu un Q'Up récemment sur un site de musicos à ... 90€ ! Ils sont devenus fous ; certes, c'est astucieux, ça fonctionne, ça s'adapte sur de nombreuses platines et il n'y a pas grand chose d'équivalent sur le marché (d'où l'achat de mon Colton Magnalift anglais - voir ma L75), mais de là à lâcher 75 unités de compte pour cela ...
Elle a eu droit à un bras dépoussiéreur en poils de carbone relié à la terre qui marche pas mal (les disques ne crépitent plus d'électricité statique en fin de lecture).
Elle a son disque stroboscopique Lenco (j'avais un disque strobo Teppaz dans un tiroir : il a atterri sur la L75 !) . Ne lui manque que son couvercle, que j'ai rangé quelque part mais que je suis incapable de retrouver.
Et que vive ma B55 !



_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:53 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
phil62
-Membre-
-Membre-

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 99
Localisation: 62
Prénom: philippe
Langue 1: fr

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 13:50 (2010)    Sujet du message: la b55 est elle supérieur à une l75 ? Répondre en citant

hats off Bonjour , ayant une l75 qui me donne toute satisfaction je suis intrigué par cette b55 est elle meilleur ? #violon#


PHIL62


I LOVE LRNCO
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 23:10 (2010)    Sujet du message: King L75 versus Battling B55 Répondre en citant

Pour avoir démonté les deux, et au risque de me faire attraper par les vrais pros de la chose sur ce forum, je livre mes constatations :


- même moteur alternatif 220V/110V (je ne suis pas allé compter le nombre de pôles)
- même entraînement (je ne suis pas allé vérifier la finesse du réglage de jeu de l'arbre moteur)
- plateau lourd dans les deux cas (celui de la L75 est semi-enterré) car sans électronique, c'est le moyen le plus simple et le plus efficace de stabiliser la vitesse par l'inertie de la masse tournante; l'un serait coulé et l'autre embouti et je ne pense pas que cela ait une influence, pourvu que l'équilibrage ait été bien fait ; je crois que les deux sont en zamac mais je me trompe peut-être.
- équilibrage du plateau en usine : il faudrait que je démonte les plateaux ce soir pour regarder s'il y a des trous dans les deux cas ; je laisse le soin à d'autres de répondre.
- suspension : même procédé
- ébénisterie : semblable
- câblage des bras : pour les deux avec les mêmes types de fils , pas de masse sortie pour branchement extérieur sur une terre et même prise DIN à l'origine avec même police des masses
- axe de rotation : à un poil près, dans la même veine technique (il y a une différence de diamètre dans le fût de l'axe)
- couvre plateau : les mêmes
- commandes : identique pour la vitesse ; mise en marche et lève bras combinés sur la B55 et disjoints sur la L75 
- système de levage du bras semblable à première vue, même si la commande est un peu différente (mais ça ne joue en rien sur la musique)
- antiskating : par levier agissant par en-dessous sur la B55 ; par contre poids funambule apparent sur la L75 ; réglage, efficacité et utilité  à démontrer dans les deux cas.
- bras différents : celui de la B55 possède le même "découplage" (ce mot me fait braire) que la L75 à bras droit ; il a aussi la même maladie (l'arrière pendouille avec le temps) et trouve le même remède très bien expliqué dans ce forum ; le pivot vertical est le même (couteaux sur paliers en Vé) et les paliers se délitent de la même manière sur les deux modèles. En revanche, comme le bras de la L75 possède un réglage "fin" de force verticale par contre poids sur un arbre parallèle décentré, et bien cela a tendance à faire pivoter horizontalement le bras sur les paliers en Vé ; sur certains modèles de chez Thorens, même procédé et même punition mais il était recommandé par la marque de faire pivoter le contre poids principal sur le bras de sorte à générer un contre moment dans le sens opposé au pivotement ; qu'on ne vienne pas me parler de réglage au demi millimètre et au 1/4 de gramme après cela.
- roulements du mouvement de pivotement horizontal : je ne sais pas car je n'ai pas démonté jusque là.
Moralité, après trois mois d'apprentissage de la mécanique de ces platines, je considère que le simple bras de la B55, s'il est consolidé (voir supra) , est conceptuellement plus sain que celui de la L75. Mais question marketing, il faisait cheap tandis que celui de la L75 affichait une sophistication de bon aloi (sophistication : les bons dictionnaires donnent pour définition "complication pour séduire").


Au risque de me faire déchiqueter par les vrais connaisseurs de la chose Lencoesque de ce forum, je pense que Lenco a tenté avec la L75 de faire évoluer à faibles coûts de développement la B55 et de répondre à l'air du temps de l'époque : le plateau épais et lourd et visible de la B55 semblait dater face aux plateaux minces et bêtement légers de la concurrence cheap et déjà japonaise de l'époque, qu'à cela ne tienne, on l'a enterré mais en conservant son volume et son poids car une régulation électronique aurait coûté une fortune.
De même pour le bras ; qu'est-ce que c'était que ce bras tout simple et tout droit et sans antiskating (discret curseur à côté du bras du la B55) ? On allait lui en mettre des "orgues de Staline" avec le bras parallèle de réglage fin (notons au passage que l'on règle aussi facilement la force verticale avec un seul contre poids qu'avec un gros et un petit) et un antiskating apparent. Mais les longueurs sont sensiblement les mêmes alors qu'un procédé simple mais qui demande de la place consiste à allonger le bras pour réduire l'erreur de piste.
Alors, B55 ou L75 ?
Entraînement, motorisation, platine et bien d'autres choses sont restées identiques ; en automobile, on appelle cela un lifting de mi-vie ...
Je suis près à faire un test à l'aveugle avec une bonne cellule sur les deux ou, plus vicieux, avec une bonne cellule sur la B55 et une mauvaise sur la L75.
Je ne me sépare pas de ma B55 canal historique ; ma nouvelle (septembre dernier) L75 a eu la chance d'avoir dans sa famille une L75S qui lui a offert un don d'organe (le S) ; la greffe a pris et je poursuis son amélioration (en fait le réglage de cellule) et elle fonctionne bien.
Ma B55 va bénéficier du raidissement du bras et probablement du shuntage de la suspension ( je n'ai pas constaté d'amélioration acoustique lorsque j'ai fait cela à la L75 mais ça danse moins quand j'ouvre la porte de la vitrine) ; en revanche, je vais lui offrir une meilleure cellule.
Un point important : les deux ont la même baïonnette de porte cellule qui est spécifique à Lenco (bien que de diamètre différent de celui de la GL85 ! ) et il faut se procurer des porte cellules d'avance si on veut permuter rapidement les cellules. 


Comme je ne rechigne pas à être iconoclaste, sur le marché actuel de l'occasion, les L75 commencent à coûter un peu (j'ai eu la mienne à 50€ avec une Shure M75 qui fonctionnait honnêtement mais cela tape plus près des 75 - 100€, sans parler des L78 proposées à 150€ ) alors que les B55 continuent de payer leur look lourdeau et le fait que la 75 était arrivée pour les remplacer ... il y a 35 ans mais sont mises en vente en général moins cher, et bien, pas de pudeur mal placée, achetons des B55 et retapons-les (raidir le bras, installer une bonne cellule, changer la prise DIN, enfin, du basique tout d'abord) : nos oreilles n'y verront que du feu mais notre porte monnaie et le WAF (Wife Acceptance Factor) s'en porteront mieux ...


Bon, j'espère que je n'ai pas brisé les rêves des Lsoixantequinzistes ...
Tout contre argument est bien sûr le bienvenu car je ne suis qu'un bleu dans cette assemblée.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 22 Nov - 09:24 (2010)    Sujet du message: Ma B55 en attente d'amélioration Répondre en citant

Une différence de poids sépare la L75 et la B55: le plateau:
Le plateau de la L75 est en Zamac, lourd et a-magnétique.
Le plateau le la B55 est en acier embouti, bien plus léger et magnétique.
La L75 est l'évolution de la L70 et L77 (avec toutefois une régression du côté du bras)
La B55 est l'évolution de la B50, B51 et B52.

Voilà hats off
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:22 (2016)    Sujet du message: Ma B55 en attente d'amélioration

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> La grande parade! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB