Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Ma L75 Essisée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> La grande parade!
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

En ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 10:29 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

J'ai déjà évoqué cette amélioration (la "Essisation") sur ce forum où l'on peut sans craindre le ridicule parler d'une amélioration de platine avec un bras cédé par un forumeur qui tire dans une autre catégorie et qui donc, considère que ce bras ne correspond pas à ses attentes.
Encore une fois, merci à ce forum pour sa tolérance et son anti snobisme audiophile.
Déçu que j'étais par la géométrie, la fabrication et la stabilité du bras d'origine, je suis satisfait de ce Jelco même si n'étant pas doté d'oreilles d'or je ne saurais en décrire narrativement les bienfaits.


Voici le bestiau.
Les plus observateurs remarqueront que j'ai installé la cellule sur les trous les plus avancés de la coquille, perdant ainsi le bénéfice des réglages offerts par les trous oblongs.
En pratique, mon protractor m'invitait à avancer encore plus la cellule dans ce porte cellule exogène acheté sur un bon petit coin et choisi pour sa grande légèreté.
J'ai limé les coins en plastique les plus avancés de la cellule pour retrouver suffisamment de jeu et pouvoir procéder à un alignement acceptable.
D'autres encore identifieront le bras d'origine couché sur le flanc à droite de la platine ; il a subi sa rigidification de tige en partie arrière, selon les bons principes donnés sur ce forum.
Je lui ai fabriqué des paliers en Vé dans du caoutchouc mais je n'en suis pas satisfait et je tente d'en réaliser en liège (cela s'effrite) et en bois (cela va mieux). Je ne rejette pas l'option caoutchouc mais il faut que j'améliore la réalisation.
Sous ce bras, on peut apercevoir le bras de secours de ma Luxman tangentielle. Je les fais dormir ensemble pour éviter les chamailleries ..
J'ai doté la L75 d'un bras ramasse poussière et d'un lève-bras qui aimante le bras de lecture en fin de parcours ; on devine clippée sur le bras Jelco une bague en acier doux qui permet à l'aimant d'agir. Système anglais trouvé sur la baie britannique.
On voit aussi les pieds que j'ai posés aux quatre coins de la caisse et qui shuntent la suspension d'origine.



_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !


Dernière édition par MAZZONI le Dim 22 Avr - 14:17 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Nov - 10:29 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 20:25 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

Hervé,

Bravo pour ta L-75  bravo et le transplant du bras Okay , il va très bien dessus et l'ensemble est très harmonieux j'adore . Comme pieds tu pourrais essayer des spikes sur des disques amortissants, cela marche très bien pour découpler et tu gagnes en précision dans les basses fréquences.

Le problème d'alignement n'est pas normal, la distance pivot/axe est-elle bien correcte? Ou bien le porte-cellule n'est pas aux normes ? Certains bras S japonais 'courts' (moins de 225mm longueur effective) ne se laissent aligner qu'avec la méthode Stevenson, la méthode Baerwald donnant un Overhang plus élevé (différence pouvant aller jusqu'à plus 1.5mm!)

... ensuite si tu laisses coucher les deux bras ensemble, on sait pas ce qui pourrait se passer *muet* .. cela peut donner un petit bras bâtard Mr. Green , dans ce cas je voudrais bien voir la tête de ce petit .. Very Happy Very Happy Very Happy


fête
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

En ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 22:06 (2010)    Sujet du message: Réglage de la cellule Répondre en citant

Je pense que je suis très très  loin d'être au point en réglage de cellule.
Je n'utilise qu'un protractor pour les nuls de type Baerwald universel car je n'arrive pas à imprimer à l'échelle correcte les autres que je trouve sur Vinyl Engine et le vérificateur d'erreur EEI (bidule anglais des années 70) me donne des erreurs très importantes.
Pour ce qui est de la distance de montage, elle est donnée par le vieux prof japonais de Jelco à 210 mm + ou - 2 mm (noter la fourchette donnée par le concepteur lui-même). C'est la distance qui prévalait pour le bras d'origine, si je ne me trompe (c'est peut-être là l'erreur).


Je reviens sur le "découplage" ; j'avoue ne pas bien comprendre ce que l'on cherche à découpler .
S'agit-il des vibrations de mon sol (mes pas, le métro qui passe sous mon immeuble, le voisin qui bat sa femme ?) qui remonteraient et feraient trembler la pointe  ? 
S'agirait-il d'un accrochage de l'ensemble mobile bras-pointe avec les graves émises par les enceintes (j'ai lu cela récemment et j'ai du mal à croire à un tel phénomène lors d'une écoute à volume compatible avec les voisins et avec la raison).


Là sont les limites de mon adhésion à l'audiophilie mais j'ai encore beaucoup à écouter pour pouvoir juger.


En tout cas, je prendrais bien un cours pratique de réglage par une fine lame de ce forum, s'il venait à la fine lame l'idée de passer par Paris.


Quoiqu'il en soit, merci pour votre attention à mes contributions.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 09:46 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

Bonjour Hervé,

Oui une platine vinyle il faut l'isoler des vibrations externes qui remontent vers la pointe de lecture Shocked . Comme tu dis il s'agit des pas, bruits de la circulation, tremblements de terre, bombes atomiques mais aussi et surtout du retour de vibrations qui se propagent des enceintes vers le sol ensuite vers le mobilier et ensuite sur la belle platine qui trône sur une étagère bien mince à mon humble avis. Ces vibrations sont directement audibles ou pas, mais très présentes en-dessous des 20Hz. Ces fréquences (non musicales) très basses se mêlent au bas spectre (les basses) et/ou éliminent un signal. De par les harmoniques qui sont produites le spectre médium est aussi pollué, donc moins 'transparent' ou moins 'propre' comme on veut. Rien à voir avec l'audiophilie ... Wink c'est une vraie nécessité pour une écoute 'vinyle'. Dans le temps presque tous le amplis et préamplis étaient équipés d'un filtre subsonique à 18 ou 20 HZ pour palier à ce problème. Dans ce cas un audiophile dirait 'oui le filtre subsonique nettoie les bas registres, mais enlève aussi l'information d'ambiance' (salle, 3-dimensionalité).

hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

En ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Lun 20 Déc - 22:13 (2010)    Sujet du message: Pour une parade, il faut au moins être ... 3 ? Répondre en citant

Je clos un cycle de remises à niveau de mes platines, avant probablement d'en entamer un autre.
Mais cela fait du bien de pouvoir jouer de tous les boutons et que ça fonctionne, que les fils soient dissimulés, que les disques tournent et que les conduits auditifs soient remplis de sensations agréables.
Ce premier étage du nirvana est atteint et je ne résiste pas à l'envie de vous montrer "mon élevage" de Lenco et l'intruse Luxman.
Cette première vue globale de l'enclos à Lenco (je l'aime bien , celle-là !) vous fait découvrir à part, la Luxman, modeste, utilisée pour tester les disques à l'état incertain ou pour jouer en boucle grâce à la fonction répétition de face.
Trônant sur l'ampli, on voit le préampli et au-dessus, le poste d'aiguillage, petit boîtier fait main, trois entrées vers une sortie qui attaque l'entré MM du préampli ; la platine équipée d'une MC attaque directement l'entrée MC du préampli et j'ai ainsi 4 platines connectables simultanément et branchées en permanence ; pas de gymnastique avec les câbles et les RCA.
Les chafouins noteront que la Luxman est posée sur la caisson de graves mais je les informe que j'ai lancé une souscription pour avoir un appartement plus grand ...
Les Lenco sont en vitrine, à l'abri des agressions.



Et maintenant, la vision orgasmatique : 3 Lenco d'un seul coup d'un seul.



En bas à gauche, la B55 canal historique, en ma possession depuis 1975, ré-équipée d'une Shure M75 en attendant un meilleur accord bras cellule. Elle aura aussi ses paliers en Vé neufs un de ces jours ; pour l'instant, le bras se tient bien à l'horizontale, son arrière-bras pendouillard a été rigidifié selon les bons principes de François et elle tourne sans l'ombre d'un murmure. Respect, l'ancienne, lieu de mes premiers émois, de Pink Floyd à Zappa en passant par Simon & Garfunkel et bien d'autres.


Au-dessus, la L75 achetée en septembre et "essisée Jelco L75S" grâce à un généreux donneur d'organe rencontré sur ce forum ; elle est équipée d'une AT120E qui me donne de très grandes satisfactions (pas de bruit résiduel, du détail, du niveau, de la stéréo) ; pour mon confort, je l'ai dotée d'un relève-bras magnétique anglais Colton des années 70 et d'un balai-brosse Thorens qui va subir une modification sous peu (suppression du rouleau à pâtisserie et remplacement du blaireau par de vrais poils de carbone reliés à la masse ou à la terre pour éliminer l'électricité statique en cours de lecture).
Elle a une seconde tête équipée d'une Ortofon OM20 qui tient sacrément la route. Echange rapide moyennant d'attraper la balance dans le tiroir en-dessous.
Elle n'est plus suspendue car je lui ai fixé 4 pieds rustiques sur la partie extérieure du châssis, shuntant ainsi la suspension : c'est rigide mais ça ne danse plus.


Enfin, la L78, récemment acquise et qui m'a donné du fil à retordre avec son arrêt automatique qui est maintenant doté d'un réarmement manuel. Elle possède son couvercle avec ses très belles charnières à friction ; ne manquaient que les ancrages de charnières sur la partie fixe, ancrages reconstitués en tôle d'aluminium. Elle héberge une cellule MC de marque Sony (pas taper, pas taper) qui montre ses limites hors signal par la présence d'un bruit de fond mais qui donne une  idée du potentiel d'une MC dans sa capacité à faire sonner les aigus et à offrir une séparation des canaux qui dépassent mes autres cellules.
Il lui manque le petit contre-poids de réglage fin de la force d'appui (je règle avec le contre poids principal) et il manque aussi le contre poids d'antiskating avec sa potence, remplacé provisoirement par un gicleur de gazinière en laiton qui est parfait grâce à son ajutage central qui permet de passer un fil de suspension. La potence a été confectionnée à partir d'une clé Allen dans laquelle j'ai pratiqué des encoches pour caler le fil du petit poids.
Elle aura aussi droit à des paliers en Vé, mais à l'instar de la B55, son bras est bien horizontal pour l'instant.
Elle a eu droit a des pieds en matière souple, en remplacement des 4 pieds en caoutchouc béton d'origine. Le système de suspension étant différent de celui de la L75, il se prête moins au shuntage mais je pense que cette platine est beaucoup moins sensible à la danse que la L75.


Les plus observateurs auront noté la présence d'un extraordinaire Coleman Hawkins, acheté récemment en stock neuf d'époque ! Sous la MC ou l'AT120E, c'est à frissonner...


J'en profite pour lancer un appel au peuple pour trouver un contre-poids d'antiskating.
En contrepartie, je peux offrir ma modeste expérience, mon fer à souder et mes tiroirs magiques à vis et accessoires divers aux Lencophiles de la région parisienne.


Prochaine étape : paliers en Vé neufs pour tout le monde et une paire de cellules bien choisies par platine de sorte à disposer d'une vraie palette de restitutions possibles.
Et ne pas oublier la Braun PS410 actuellement les tripes à l'air en salle d'opération.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Déc - 07:44 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

Hervé,

Très jolie photo d'ensemble de tes Lenco(s).

Un petit conseil: ajoute une planche de contreplaqué (15mm) des mêmes dimensions que l'étagère en verre et place là entre cette dernière et la platine.

Tu auras un gain notoire/audible en termes de qualité de reproduction Wink


hats off
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

En ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 11:02 (2010)    Sujet du message: Les étagères Répondre en citant

Je vais suivre ce conseil et faire un essai car il vient d'un Yoda de l'écoute vinyle.
Non pas incrédule mais sceptique (bien voir la nuance), je peine à croire que cela puisse être audible mais je vais essayer.


En matière de reproduction sonore, je n'arrive pas à me départir de quelques leçons de physique distillées par mes bons professeurs qui me parlaient de vibrations, résonance, régime entretenu, couplage, moment d'inertie, tout cela accompagné d'équations longues comme le bras !


Ce que j'arrive à figurer, ce sont les aspects de moment d'inertie et de masse du bras, de raideur du bras et de la hampe du stylet car nous sommes là dans les mêmes ordres de grandeurs mécaniques (du gramme au milligramme) ; en revanche, dès que l'on passe à l'étage au-dessus (platine, socle), sauf à mettre en oeuvre des énergies de grande ampleur, je me demande comment cela peut influer sur la transcription.
Mais je ne demande qu'à me faire une opinion si mon audiogramme me permet encore de capter ces subtilités.


L'idée d'avoir placé les platines en vitrine était non seulement de les garder hors poussière (surtout que la cheminée n'est pas loin) mais aussi de disposer d'un écran entre l'ambiance et la bulle de la platine. La vraie isolation sonore est obtenue par un verre de forte épaisseur qui suit avec une lame d'air un verre de plus faible épaisseur (ce sont les fenêtres à double vitrage) mais il ne s'agit ici que de filtrer les bruits ambiants et ceux issus des hauts-parleurs. Des bruits solidiens peuvent remonter du sol : métro, car je suis 20 m au-dessus d'une ligne, et aussi le caisson de basses. C'est pour cela que j'ai mis des pieds souples sous la L78 et que je vais le faire pour les B55 et L75.


Ma quête à venir va néanmoins se concentrer sur le couple bras-cellule qui est, à mon sens, la source de la vie.
En tout cas, merci pour votre attention.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Gabi
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2010
Messages: 287
Localisation: 82
Prénom: Gabi
Langue 1: fr

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 14:22 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

Très sympa ton installation, sobre et pratique, j'aime beaucoup !

Par contre d'enfermer les platines lors de l'écoute, est-ce que ça ne crée pas un écho réverbéré dans tes vitrines ?

Bonne continuation !
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

En ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 15:03 (2010)    Sujet du message: Echo, m'entends-tu ? Répondre en citant

Je n'ai rien remarqué de la sorte.
En pratique, au cours de l'écoute, les portes de la vitrine ne sont pas fermées complètement ; mais je pense surtout qu'il faudrait un niveau sonore dans la pièce incompatible avec le bon sens et le voisinage pour qu'un phénomène pareil se produise.
En fait, je suis prêt à tous les tests à l'aveugle pour vérifier que rien ne vient interférer avec une bonne restitution de mes vinyles.
Il n'y a pas loin du 12ème au 19ème (arrondissements, pas siècles !).
Une écoute à domicile est possible ; suffit de demander.
De plus, un avis d'oreilles extérieures est toujours utile.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Gabi
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2010
Messages: 287
Localisation: 82
Prénom: Gabi
Langue 1: fr

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 15:10 (2010)    Sujet du message: Ma L75 Essisée Répondre en citant

Pour le moment je ne peux pas me permettre de juger, je vais chercher ma L75/S révisé mercredi soir ! Mr. Green
Et mon ampli Luxman 5L15 sort de "reconstruction" chez Ears ce soir.

Donc pourquoi pas organiser un écoute après la période des fêtes, le temps que je "rode" à nouveau mon oreille ? •rock•
On pourra par la même occasion comparer plus aisément nos installations je pense.

@+!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:24 (2016)    Sujet du message: Ma L75 Essisée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> La grande parade! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB