Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Les bras LENCO.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 19:15 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

Le sort en est jeté : ma L75 va se "essiser" ... grâce au bras Jelco d'une L75S généreusement cédé par Brufa, contributeur de ce forum.
Lors du démontage, les fils ont été coupés et des billes de roulements égarées.
Qu'à cela ne tienne : sur "Lenco Référence", on n'a peur de rien !


D'abord, le recâblage. J'ai ressorti mes cours d'électricité afin de retrouver les histoires d'effet de peau en alternatif.
La théorie dit qu'en dessous 20kHz, il ne se passe pas grand chose, disons que l'impédance va être multipliée par deux puis par 4 quand on arrive à 50kHz, c'est-à-dire jamais.
Considérant, que le doublement de l'impédance valait la peine d'un petit effort, j'ai relu l'édifiante histoire des fils de Monsieur Litz. C'est fou, dès qu'il y a un nom allemand, ça fait plus sérieux, comme Thorens, d'ailleurs ; plus sérieux et plus cher.
En deux mots, le fil de Litz est tout d'abord très fin de sorte que l'épaisseur de la peau soit quasiment l'épaisseur du fil ; ainsi, pas de cuivre qui ne sert à rien.
Ensuite, il est émaillé pour que le contact des fils d'un même canal entre eux ne reconstitue pas un fil de plus fort diamètre et on serait revenu au point de départ, effet de peau, etc ...
Et puis encore, il est tressé ; tressé et pas torsadé pour être sûr que chaque brin soit en permanence au contact d'un brin différent.
L'histoire ne dit pas si les fils des deux canaux, de leurs masses respectives doivent être tressés deux à deux puis torsadés.
Voyant que ce niveau de précision n'est quasiment jamais abordé sur les fils (pas de Litz, ceux-là) de discussion (on y parle davantage des sommes qu'il faut dépenser pour pouvoir parler audiophile ou idiophile), j'ai décidé de faire simple et de rechercher ce qui ressemblait le plus à du fil de Litz et que j'aurais dans mes tiroirs.
La quête fut rapide : je conserve tout ce que je trouve ayant un intérêt pour réparer ultérieurement quelque chose et en particulier les cordons d'écouteurs de baladeurs. On en casse autant que Saint Litz peut en bénir ; j'en dénude un et j'y trouve quatre conducteurs multicapillaires ultrafins, bien vernis de couleurs distinctes. L'opération peut commencer.
Démontage de la tête de baïonnette : une vis de blocage à retirer, puis une lame de couteau dans la fente de la bague pour la décoller, ensuite la tête sort sans souci ; dessoudage des quatre fils et extraction des mêmes.
Soudage sur les quatre plots de la tête (on devrait dire brasure, puisqu'il y a apport de métal, mais on va rester simple) des presque Litz puis enfilage dans le corps du bras en S.


Une précision : pour souder, il faut préalablement brûler le vernis et les fibres de perlimpinipin qui se mêlent aux capillaires.
Ensuite, il faut décaper les cendres à la lame de rasoir, puis tenter un premier étamage. En général, ça ne prend pas bien du premier coup mais le décapant contenu dans toute bonne soudure finit de nettoyer le terrain. Redécapage au rasoir puis nouvelle tentative d'étamage ; là, ça doit prendre. En tout cas, ça prend du temps ...


Sortie du bras à l'aplomb du pivot, attaque de la descente dans le corps du pivot mais là ça coince.


Au passage, une remarque : il y avait six fils qui sortaient du dessous du pivot : 4 de couleurs classiques plus 2 noirs qui sentaient la masse à plein nez. Masse oui, mais pourquoi deux fils ?
On apprend des tas de choses en démontant un bras : l'un des fils est connecté à la masse du pivot et l'autre au tube en S, probablement pour éviter la ronflette quand on lève le bras avec le doigt ; chez Jelco, ils ont dû se dire que les contacts métalliques entre corps en S et pivot n'assureraient peut-être pas une continuité électrique suffisante, alors, ils nous ont mis un fil de masse par partie métallique.


Pour faire passer tout cela dans le pivot, il a fallu aiguiller.
Dans un premier temps, j'ai soudé entre eux les 4 fils venant de la cellule avec un 5ème  monobrin rigide enfilé au préalable par le fond du pivot. En retirant le fil rigide, j'ai entraîné le tout vers la sortie.
Même opération mais séparément pour le fil de masse du S ; le 6 ème fil était déjà passé dans le corps du pivot.
J'écris cela en quelques minutes ; ce sera lu en quelques secondes mais l'opération m'a pris 3 heures ! Bon, on ne fait pas cela tous les jours.
Vérification à l'ohmmètre que les fils sont tous isolés les uns des autres et de la masse du bras.
Il n'a y plus qu'à remonter le bras.


La notice de ce bras diffusée par Jelco eux-mêmes donne une distance de montage de 210 mm + ou - 2 mm. A vérifier sur la L75 mais ce sera pour demain.
Je n'ai pas d'information sur la hauteur du bras pour vérifier la VTA mais je me dis que le châssis de la L75 est le même que celui de la L75S, du moins son épaisseur ; donc avec un peu de chance, ça devrait aller ... Il y a deux diamètres de billes : 2mm pour le roulement en partie haute du pivot et 1,5 mm pour celui de la partie inférieure.


Et les billes ? Oui, il y en a qui ont suivi : et bien, avec un roulement à bille miniature cannibalisé, ça devrait le faire.


Au passage, ayant dû démonter l'articulation horizontale du bras pour avoir de l'espace et faire passer les fils, j'ai pu constater que les pointes de vis que l'on serre pour annuler le jeu de part et d'autre du S viennent prendre leur place dans des cages à billes ; d'un certaine façon, on peut dire que le mouvement vertical du bras est sur roulements à billes.
Pas mal, Jelco !
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 19:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 20:41 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

Salut Hervé,

bravo Bravo ! Bon boulot, c'est pas évident et il faut beaucoup de patience et de sang-froid Okay .

 J'apprécie d'autant plus ton récit que cela peut me servir ayant aussi un patient chez moi. Le bras présente un jeu latéral de +/- 1mm et il produit ce qu'on appelle 'bearing chatter' en anglish, donc une sorte de distorsion audible lors des passages très modulés d'un disque. Comment as-tu fait pour remplacer, remettre les billes du roulement en place ?

Voici les photos du patient :









Le fil de Litz j'ai essayé sur un autre projet, mais j'avais un sérieux problème d'isolation et de ronflette. Pour celui-ci j'ai acheté sur la baie à vil prix Mr. Green du litz d'argent 36AWG revêtu teflon. Si je suis satisfait je te refile l'adresse, le prix est imbattable Smile

A+ hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 20:45 (2010)    Sujet du message: Re: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
...

Je n'ai pas d'information sur la hauteur du bras pour vérifier la VTA mais je me dis que le châssis de la L75 est le même que celui de la L75S, du moins son épaisseur ; donc avec un peu de chance, ça devrait aller ... ...




La hauteur d'installation du bras est de 38mm maximum. Si tu arrives à 35-36mm ce serait encore mieux pour pouvoir 'jouer' un peu avec la VTA. Sinon selon la hauteur de la cellule tu peux intercaler une petite cale ou une pièce de 10centimes entre cellule et porte-cellule...
hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 21:06 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

Hervé,

Comme ton sujet traite de la réparation du bras S Lenco, et que cela va intéresser beaucoup de personnes, j'ai déplacé le sujet dans la rubrique 'Les bras Lenco'. Tu pourras ouvrir un nouveau fil ici pour présenter tes travaux sur la platine ... Merci

hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 21:12 (2010)    Sujet du message: Hauteur du bras Répondre en citant

Désolé pour la question basique, mais d'où mesure-t-on la hauteur du bras ? Depuis la platine ou depuis le plateau ? J'opterais pour une cote prise depuis le dessus du plateau, et encore mieux, avec un disque posé dessus.


Concernant le fil de Litz (le vrai et le mien), je pense que les deux ne peuvent pas être pires que les fils d'origine qui sont de vulgaires multibrins gainés et sans beaucoup de cuivre.
Je n'ai pas encore testé mon recâblage.


Pour ce qui est des billes à replacer, il faut s'armer de patience et selon moi, surtout pas de graisse.
En mécanique normale, ma moto par exemple, lorsqu'il s'agit de replacer des billes quelque part, il suffit de les enduire de graisse à roulement qui va les coller et leur éviter de se sauver le temps du remontage.
Dans le cas d'un bras de platine, je pense qu'il faut travailler à sec car la graisse sécherait avec le temps et deviendrait un obstacle au libre mouvement horizontal du bras.


Donc, pour remonter le fût et les billes, j'ai pratiqué de la façon suivante :
- cesser le café et la picole 3 jours avant,
- bien dormir,
- aimanter légèrement les extrémités de sa pince brucelle afin de choper les billes sans peine,
- placer un linge blanc sous le champ opératoire afin de récupérer ce qui va tomber,
- remonter l'assemblage du pivot très lâche en desserrant largement l'écrou du dessous et surtout la bague inférieure qui tient avec deux vis radiales ; toute l'astuce consiste à laisser suffisamment de jeu en haut pour pouvoir y glisser les billes une à une ; c'est cette bague qui, une fois bien remontée et serrée sur l'axe, verrouillera le roulement supérieur ; quand une bille rentre dans sa cage, si tout est tenu verticalement, elle ne se sauve plus car la cage a la forme d'une cuvette.
- commencer par le roulement du haut et y replacer les billes une à une en tenant le tout bien vertical,
- poursuivre avec le roulement du bas, celui qui a les plus petites billes,
- souffrir, encore souffrir,
- jurer, encore jurer,
- une heure après, si tout s'est bien passé, envisager une reprise du café et de la picole...
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 21:33 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

38mm (ou moins) mesurés à partir de la plaque du châssis. En fait n'importe à partir d'ou tu mesures, l'essentiel c'est que le bras soit bien parallèle à la surface du disque que tu écoutes. Tiens compte des épaisseurs des 180g si t'en as beaucoup, autrement c'est mieux de juster sur la hauteur d'un disque normal.

Eh ben !!! Voilà du plaisir en perspective , faudra envoyer femme et animaux domestiques en weekend prolongé. Bon mais il faut que je le fasse de toute façon. A ton avis, serait-ce une bonne idée de récupérer les billes à l'aide d'un aimant ?
_________________
Mario
Revenir en haut
nimbus
*
*

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 3 014
Localisation: Loire
Prénom: Bruno
Langue 1: fr
Langue 2: en

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 22:04 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Pour ce qui est des billes à replacer, il faut s'armer de patience et selon moi, surtout pas de graisse.En mécanique normale, ma moto par exemple, lorsqu'il s'agit de replacer des billes quelque part, il suffit de les enduire de graisse à roulement qui va les coller et leur éviter de se sauver le temps du remontage.
Dans le cas d'un bras de platine, je pense qu'il faut travailler à sec car la graisse sécherait avec le temps et deviendrait un obstacle au libre mouvement horizontal du bras.


Je suis d'accord : dans l'absolu un roulement à bille n'a pas besoin d'être lubrifié. On le fait dans la "grosse" mécanique surtout pour protéger les cages internes et pour éviter que des impuretés ou de l'eau n'arrivent jusqu'aux billes.
Pour un bras de lecture dont les roulements travaillent peu (et en intérieur) le fonctionnement à sec peut être une bonne solution ; ou à la rigueur avec une goutte d'huile très fine ou de la graisse silicone (qui ne sèche pas) pour amortir le faible jeu.
Bruno.
_________________
Le mieux est (souvent) l'ennemi du bien.
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Nov - 07:44 (2010)    Sujet du message: Re: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

MAZZONI a écrit:
Le sort en est jeté : ma L75 va se "essiser" ... grâce au bras Jelco d'une L75S généreusement cédé par Brufa, contributeur de ce forum.
Lors du démontage, les fils ont été coupés et des billes de roulements égarées.
Qu'à cela ne tienne : sur "Lenco Référence", on n'a peur de rien !

De rien ni de personne Evil or Very Mad Very Happy

Citation:
D'abord, le recâblage. J'ai ressorti mes cours d'électricité afin de retrouver les histoires d'effet de peau en alternatif.
La théorie dit qu'en dessous 20kHz, il ne se passe pas grand chose, disons que l'impédance va être multipliée par deux puis par 4 quand on arrive à 50kHz, c'est-à-dire jamais.
Considérant, que le doublement de l'impédance valait la peine d'un petit effort, j'ai relu l'édifiante histoire des fils de Monsieur Litz.

Il y a la tarte de Linz, Franz Liszt, mais pas de monsieur Litz.
Le terme est une abréviation du mot allemand Litzendraht qui signifie toron.....

Citation:
C'est fou, dès qu'il y a un nom allemand, ça fait plus sérieux, comme Thorens, d'ailleurs ; plus sérieux et plus cher.

Thorens est un nom de famille suisse, plus précisément vaudois, de sainte Croix.

Citation:
Et puis encore, il est tressé ; tressé et pas torsadé ........

Ah bon Shocked wondering
Il ne me semble pas.... Pour avoir commencé hier de faire des câbles de modules avec du Litz, je n'ai pas eu cette impression........
Une petite photo "maison":


Citation:
L'histoire ne dit pas si les fils des deux canaux, de leurs masses respectives doivent être tressés deux à deux puis torsadés.

Une tresse avec deux brins est une torsade. Il n'y a aucun intérêt a tresser ou torsader les deux brins des deux canaux avec le fil de masse, ce dernier ne servant qu'à relier le tube du bras (ou autres parties métalliques du bras) avec la masse de la platine ou du préampli.

Citation:
Une précision : pour souder, il faut préalablement brûler le vernis et les fibres de perlimpinipin qui se mêlent aux capillaires.
Ensuite, il faut décaper les cendres à la lame de rasoir, puis tenter un premier étamage. En général, ça ne prend pas bien du premier coup mais le décapant contenu dans toute bonne soudure finit de nettoyer le terrain. Redécapage au rasoir puis nouvelle tentative d'étamage ; là, ça doit prendre. En tout cas, ça prend du temps ...

Il semblerait que chauffer les brins du fil sur un cachet d'Aspirine (non effervescente) soit une solution pour décaper le Litz.


Mais quoi qu'il en soit, bravo pour ton boulot et ta persévérance Okay trop fort!


hats off
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 20:12 (2010)    Sujet du message: La greffe du bras en S va-t-elle prendre ? Répondre en citant

Transplantation du bras Jelco en S sur la L75 de base réalisée.


Il a fallu improviser car le fût du pivot du Jelco est d'un diamètre bien inférieur à celui du bras d'origine.
Mais en y regardant à deux fois, ce fût rentre avec très très peu de jeu dans la douille d'embase du bras d'origine. Je remonte cette dernière dare-dare et j'ajuste le fût du Jelco dedans. Il y a deux vis à 90° l'une de l'autre à la base de la douille du bras d'origine qui permettent de serrer sur le fût du Jelco et de régler par là-même la hauteur.
Muni des conseils éclairés de ce forum pour la référence de la hauteur, fermant un oeil pour bien viser, j'ajuste.
Ne pas oublier de positionner la bague qui supporte le levier d'antiskating.
Bien vérifier la verticalité du fût du pivot qui donnera l'horizontalité de la cellule.
Vingt minutes d'efforts et l'affaire est dans le sac !


Le repose-bras d'origine (le même que celui du S) n'est plus bien placé ; il faut percer la platine un centimètre sur la gauche ; qu'à cela ne tienne : Saint Bosch est là qui veille sur les bidouilleurs de Lenco Référence.


Après la mécanique, l'électrique. Recâblé en erzatz de Litz (merci pour l'étymologie de ce mot bizarre dont je cherchais encore la généalogie, trompé que j'étais par la majuscule, et ces Allemands qui mettent des majuscules aux noms communs, ach!), j'ai pour l'instant conservé le bornier d'origine en interprétant à ma façon le câblage des masses.
J'ai maintenu la connexion de la seule masse du canal gauche à la borne "Masse" mais comme j'ai remplacé la prise DIN par des RCA, je n'ai pas pu maintenir le régime des masses telle quel ; en effet, dans la DIN, les masses des deux canaux étaient réunies à la pinoche centrale. J'ai désormais la masse de chaque canal connectée à la masse de la RCA correspondante, donc séparément de ce côté du câble.
De plus, j'ai connecté un fil à la borne "Masse" du bornier, fil que j'ai sorti de la platine et connecté à la masse du préampli. Electriquement, ça ressemble à ce que j'avais précédemment, mais on verra dès que j'ai la coquille si cela ronfle ou pas.


J'ai néanmoins un doute sur le recâblage que j'ai effectué. D'origine, il y avait deux câbles avec un conducteur blindé chacun qui allaient de la cellule au bornier intermédiaire. Désormais, j'ai 4 fils (certes qui ressemblent à du Litz) volants, plus les deux fils de masse des corps métalliques du bras, une vraie forêt.


J'enverrai des photos dès que je saurai me servir de l'outil qui permet de les joindre.


Maintenant, j'ai un bras de L75 sur mon bureau : il va voir ce qu'il va voir !






_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 23:57 (2010)    Sujet du message: Photos de préparation de la greffe non postées hier Répondre en citant

On y voit la douille du S côté coquille et  sortie du corps du bras. Elle est sortie facilement de son logement, pas de souci de ce côté-là. Ses pinoches sont d'assez bonne qualité et ont encaissé sans broncher un dessoudage et un ressoudage. La vis qui la bloque impose également l'unique position qu'elle doit prendre dans l'extrémité du bras.
Penser à repérer les couleurs des fils que l'on soude si l'on veut conserver la ségrégation gauche droite.



On y voit aussi le Jelco recâblé en attente de transplantation. Il m'a fait bonne impression ce bras. Lourd, certes (c'est un parti pris) mais bien usiné, bien assemblé, des billes partout où il en faut, pas de jeu dans aucun sens. Un astucieux (mais pas unique) antiskating dont je me demande comment je vais le régler autrement qu'au pifomètre et à l'oeil en regardant si le stylet dérape à l'atterrissage.



Retour sur les explications documentées de François : je parlais de tressé ou toronné en pensant aux 4 et pourquoi pas 6 fils qui vont du bras au bornier.
Mon éminent prof d'élec ne passait pas ses loisirs à recâbler des bras de Lenco et quand il nous parlait des fils de Litz, c'était du lourd, du câblage pour transfo de puissance, et selon lui il fallait que ce soit tressé (tandis qu'il nous stressait, mais c'est une autre histoire) ; il existe d'ailleurs des machines qui font cela automatiquement dans l'industrie.


Dans notre cas, nous transportons du microampère, et sous quelques millivolts : je me demande si un étudiant en quête de sujet de thèse exotique a déjà comparé l'induction sous ces puissances entre cordon tressé et cordon toronné.
C'est l'essai que je ferai dans quelques jours (le temps de recevoir la coquille) qui nous en dira davantage : j'ai déjà dépoussiéré le disque test qui envoie des fréquences déplaisantes aux oreilles de mes enfants (moi, je ne les entends plus depuis longtemps) et qui donnera son verdict ; diaphonie, ronflette, aphonie ? L'affaire est intéressante.


Quant à Thorens, suisse, je n'en disconviens pas, mais pour en avoir démonté une récemment (une TD150 MKII), je ne comprends pas pourquoi elles étaient si chères à l'époque où je suais déjà pour me payer une Lenco ; à part le bras, vraiment, je ne vois pas si ce n'est un marketing mieux ciblé. Encore aujourd'hui, on trouve des inconditionnels de Thorens qui regardent les Lenco comme des machines pour prolos. Ils ne savent pas ce qu'ils perdent.


Tentative de réponse à maco concernant son bearing chatter:
Je pense que ton bras présente quelques différences avec le mien, en particulier au niveau des écrous en partie inférieure du fût ; je n'en ai pas à cet endroit, mais juste une bague que l'on serre sur l'axe creux par deux vis à 90° l'une de l'autre. Bague ou vis, c'est par là que le jeu des deux roulements du pivotement horizontal se fait. Mon expérience en mécanique venant plutôt de la motocyclette, j'y ai appris qu'il ne fallait pas serrer trop les cages d'un roulement à billes ; mais transposé aux efforts acceptables par ce type de mécanique horlogère, je miserais sur un serrage qui déjà évite aux billes de se sauver, et ensuite annihile tout jeu vertical du pivot ; annihile mais sans écraser.
Dans l'autre direction, c'est-à-dire le pivotement vertical du S, on a le même système ; une vis à queue conique de chaque côté du cerceau vient se loger au milieu de billes emprisonnées dans une cage verticale. On peut démonter cet assemblage sans risque (linge blanc sous le champ opératoire tout de même ...), la vis à queue conique une fois serrée est ensuite bloquée par un contre-écrou.
Ce que je ferais : démontage de l'assemblage ; vérification de l'état de ces roulements verticaux (toutes les billes y sont-elles ? ) ; éventuellement, nettoyage de ce roulement en envoyant une giclée de WD40 (une partie de ce produit s'évapore et le reste s'écoulera vers le bas) ; vérification que les pointes coniques des vis ne sont pas usées ; remontage en serrant d'abord les vis pointues en centrant le S dans le cerceau (un coup de réglet à droite et à gauche et on chope le 1/4 de millimètre) mais sans bloquer, juste les approcher pour qu'il n'y ait plus de jeu ; blocage des vis pointues avec leur contre-écrou (là, il faut bien serrer).
Je suis preneur du résultat des courses.
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
François
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Nov - 07:42 (2010)    Sujet du message: Re: Photos de préparation de la greffe non postées hier Répondre en citant

MAZZONI a écrit:

Retour sur les explications documentées de François : je parlais de tressé ou toronné en pensant aux 4 et pourquoi pas 6 fils qui vont du bras au bornier.
Mon éminent prof d'élec ne passait pas ses loisirs à recâbler des bras de Lenco et quand il nous parlait des fils de Litz, c'était du lourd, du câblage pour transfo de puissance, et selon lui il fallait que ce soit tressé (tandis qu'il nous stressait, mais c'est une autre histoire) ; il existe d'ailleurs des machines qui font cela automatiquement dans l'industrie.


Dans notre cas, nous transportons du microampère, et sous quelques millivolts : je me demande si un étudiant en quête de sujet de thèse exotique a déjà comparé l'induction sous ces puissances entre cordon tressé et cordon toronné.


Hervé,

Je pense qu'il te suffit de torsader la paire de chaque canal.


hats off
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 11:08 (2010)    Sujet du message: Tresse ou torsade Répondre en citant

Oui, c'est probablement le meilleur compromis.
Bon, il faudrait tout redémonter  Shocked  et je pense que je vais attendre l'essai in vivo avec ma cellule Ortofon dès que j'ai ma coquille.


Curieusement, le bras Jelco que j'ai eu à décâbler était chichement équipé de  4 fils indépendants maigrichons tout nus (+ les 2 fils des masses du bras), pas torsadés pour deux sous.


Quoiqu'il en soit, ce qu'il ne faut pas rater, c'est le régime des masses : entre câblage en étoile et en boucle (en général à éviter), il y a beaucoup à dire et à essayer.


C'est là que je vais porter mon attention dans un premier temps.


Une question au passage : j'ai noté (diable, mes oreilles retrouveraient-elles leur jeunesse ?) un "effet" lorsque je pose la main sur l'étagère en bois sur laquelle repose la L75, lorsqu'elle joue. Quand je dis un effet, c'est un début de commencement de ronflement, à peine un murmure, mais c'est notable.
J'avoue que je ne trouve aucune explication immédiate à ce qui ressemble à un "effet de corps" , un peu comme lorsque l'on touche une antenne de récepteur.
Je me demande si les cellules ne sont pas des sortes de récepteurs à force d'être sensibles .
Ce test a été fait avant que je ne sorte un fil de masse de la platine.
Quelqu'un a-t-il une idée ?
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 18:53 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

Salut Hervé,

Merci bow pour tes précieux conseils! Je n'ai aucun jeu dans les roulements verticaux, là c'est impeccable. C'est les roulements du mouvement horizontal dans le fût qui présentent un jeu notable. Il me semble qu'il manque des billes, mais d'abord je vais essayer de resserrer la cage du roulement avec la vis du haut et voir ce que cela donne.

Quant à ton problème d'effet de corps comme tu l'as décrit, c'est exactement cela que j'ai eu lors de mon essai de re-câblage en Litz. J'avais aussi tressé séparément canal gauche et canal droit pour la partie interne du bras. La tresse était très étroite, un croisement tous les 3mm. Trop ?? J'en sais rien .. Confused Le Litz que j'avais utilisé était 7x0.05 (très très fin en fait) émaillé et enrobé de soie. Le signal était propre et stable mais j'avais ce problème de ronflette lorsque j'approchais ma main du bras. J'ai conclu que le bras ou le câble n'était pas assez isolé..

hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
MAZZONI
*Membre *
*Membre *

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2010
Messages: 2 620
Localisation: Paris
Prénom: Hervé
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: es

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 19:37 (2010)    Sujet du message: La greffe du S a pris : pas de rejet pour l'instant Répondre en citant

Ayant reçu ma coquille ce matin, je me suis jeté sur son installation au bout du Jelco en S comme un affamé.
Et que l'Ortofon OM20 a vite quitté sa coquille Lenco pour prendre place dans une coquille (japonaise) ultralégère.
Il a fallu corriger l'horizontalité avec quelques rondelles ultrafines.
Un coup de balance et de protractor pour les nuls, et roule (je ne suis pas sûr de mon VTA, mais il faut bien en conserver pour le lendemain, sinon on serait vite désoeuvré) .
Réglage de mon lève-bras à bras aimanté.



Et le résultat est concluant ; pas de ronflette, donc mon simili fil de Litz (récupéré sur des écouteurs de baladeur, pour ceux qui prennent le roman en cours) donne satisfaction ; pas d'effet de corps non plus lorsque je touche le bras ou la platine ou le meuble (c'est un progrès par rapport à l'ancienne installation).
Sur cette photo, on voit que la coquille n'est pas rigoureusement horizontale quand on la regarde de face ; c'est ce défaut que j'ai corrigé avec des rondelles.



Et à l'oreille me demanderez-vous ? Et bien, à l'oreille, c'est globalement plus homogène qu'avant ; bonne stéréo, pas mal d'aigus. Je n'ai pas l'espace et la profondeur d'une installation à 5 000€, mais c'est honorable.

Au fait, j'avais neutralisé la suspension en fixant des pieds aux 4 coins du châssis ; à part que l'on génère moins de tremblements de terre quand on fait des gestes maladroits, au niveau du son, pas de changement notoire.


Encore un détail : j'ai dû coller un patin de mousse rigide sous le bras au niveau de sa portée sur le lève-bras qui était trop bas. 
_________________
Hervé
Du vinyle, sinon rien !
Revenir en haut
maco
*
*

En ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 2 748
Localisation: Luxembourg
Prénom: Mario
Langue 1: fr
Langue 2: en
Langue 3: de
Langue 4: it

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 20:26 (2010)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75 Répondre en citant

Bien fait Okay bravo !!!
Peut-être un essai à faire : au lieu des rondelles utiliser une pièce de 5 cent. Cela ajoute un peu de poids, mais en ayant fait l'expérience cela a amélioré le rendu côté dynamique et headroom..
Tu peux ajuster la hauteur du lève-bras en tournant la vis de l'axe du lève-bras, non Question wondering
hats off
_________________
Mario
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:24 (2016)    Sujet du message: Un grand pas en avant dans le réfection de ma L75

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lenco Référence Index du Forum -> LENCO -> Les bras LENCO. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB